Seniors et alcool - publications

Alcool: la prise de médicaments augmente les risques chez les seniors: En Suisse, 7% des 65 à 74 ans présentent une consommation d’alcool chronique à risque, un pourcentage bien plus élevé que dans les tranches d’âge inférieures. Mais même lorsqu’elle est modérée, la consommation d’alcool n’est pas anodine chez les personnes âgées, car leur organisme supporte moins bien l’alcool et il peut y avoir des interactions avec des médicaments. La semaine de dialogue sur l’alcool, qui s'est déroulée du 16 au 26 mai, a offert l’occasion d’en apprendre davantage sur les dangers liés à l’alcool quand on prend de l’âge. Addiction Suisse propose de nombreux conseils pour une consommation à faible risque. Communiqué. (05/2019)

Âge et alcool: prendre au sérieux les signes de mise en garde: L’alcoolisme durant la vieillesse est un sujet dont on ne parle pas souvent. Pourtant, environ 7% des personnes âgées entre 65 et 74 ans présentent une «consommation chronique à risque» d’alcool. Article sur iMpuls, la plateforme santé de Migros. (03/2019)

Alcoolisme des seniors en EMS: Publiée sur le site addictions et vieillissement, la revue de littérature (pdf, 57p) très complète du GREA datant de janvier 2018 relevait que 7,5% des seniors ont une consommation d'alcool problématique. Deux tiers ont une consommation installée de longue date et un tiers se met à boire lors du passage à la retraite. Et plus ils vieillissent, plus la consommation devient fréquente. Or beaucoup d'entre eux sont pris en charge dans les maisons de retraite ou par les services de soins à domicile, ce qui pose de plus en plus de problèmes, ainsi que le soulignent le «Tages-Anzeiger» et la Tribune de Genève. De son côté la RTS a enquêté dans les EMS de Suisse romande et a constaté que ceux-ci autorisent la consommation d'alcool au sein de leur établissement, avec toutefois plusieurs restrictions. Article sur RTS Info. (02/2019)

L'abus d'alcool des aînés reste un souci majeur: Alcool et vieillesse ne font pas bon ménage. C'est pourtant chez les seniors que la «consommation chronique problématique» est la plus élevée. En 2016, 7,1% des 65-74 ans étaient concernés, tout comme 5,8% des plus de 75 ans, indique la Fondation vaudoise contre l'alcoolisme(FVA). À titre de comparaison, c'était 3,9% pour les 20-24 ans et 4,4% pour les 45-54 ans. Article paru dans 24 Heures à découvrir sur le site du GREA. (09/2018)

La consommation d’alcool chez les aînés, quelles normes ?: Avec l’âge, le métabolisme se modifie. Ainsi, les personnes âgées, présentent plus fréquemment des effets secondaires aux médicaments. Le métabolisme de l’alcool est donc aussi concerné. Dès lors, la question est quelle quantité d’alcool une personne âgée peut consommer sans se mettre en difficulté? Un article (pdf, 3p.) à découvrir dans la gazette médicale / info@gériatrie no 5/2017. (11/2017)

Âge de la retraite: une période charnière, aussi en matière d'alcool: La Journée internationale des personnes âgées des Nations Unies est l'occasion de rappeler que l'âge de la retraite constitue un défi en matière d'alcool. Parmi les personnes de 65 à 74 ans, 7% ont une consommation chronique à risque d'alcool. On estime qu'un tiers des personnes âgées souffrant de dépendance à l'alcool ont développé ce problème après la retraite. Communiqué d’Addiction Suisse. (09/2017)

Seniors – Le corps supporte moins bien l’alcool: Les séniors éliminent moins bien l'alcool car le pourcentage d'eau dans le corps diminue. Ils devraient donc revoir leur consommation à la baisse pour se préserver. Un article paru dans le Nouvelliste, à découvrir sur le site d’Addiction Valais. (06/2017)