Alcool et violence

Alcool et violence: Page de l'OFSP consacrée à ce thème.

Alcool et violence: Des études nationales et internationales ont démontré une forte corrélation entre l’abus d’alcool et la violence. Le risque de se trouver impliqué, en tant que victime ou auteur, dans des actes de violence croît avec le niveau de consommation d’alcool. Les personnes ayant une consommation problématique présentent un risque significativement élevé d’exercer des violences. Fiche d'information actualisée de l'OFSP. (08/2014)

Réduire la disponibilité et la consommation nocive de l'alcool: Partie 3 de l'étude (pdf, 150p.) de l'OMS qui a été faite dans le cadre d'une série d'exposés sur la prévention de la violence « Prévention de la violence : les faits ». (2013)

Alcohol and Violence: Exploring Patterns and Responses: Etude (pdf, 106p.)du International Center for Alcohol Policies (ICAP). (12/2008)

La consommation d'alcool contribue à la violence chez les jeunes: Environ 20% des adolescents ont une consommation problématique d'alcool. Cette classe d'âge se signale également par une propension nettement accrue à avoir des comportements violents. C'est ce qui ressort d'une étude (pdf, 97p.) réalisée par l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA), aujourd'hui Addiction Suisse. L'étude en allemand contient un résumé en français. (12/2006)

Prévention de la violence

Prévention efficace de la violence: Etat actuel du savoir sur l'efficacité des approches: Fin 2012, les responsables du programme Jeunes et violence et ceux du Fonds suisse pour des projets de protection de l’enfance ont décidé de publier une synthèse rassemblant les connaissances scientifiques internationales pour les mettre à la disposition des acteurs suisses. Le présent rapport (pdf, 278p.) livre ainsi pour la première fois un aperçu des vingt-six principales approches de prévention aux niveaux de l’individu, de la famille, de l’école, de l’espace social et de l’aide aux victimes. (07/2015)

Programme Jeunes et violence: Confédération, cantons, villes et communes ont mis en œuvre conjointement de 2011 à 2015 le programme de prévention Jeunes et violence. L’objectif était d’améliorer l’efficacité des mesures de prévention de la violence et d’établir des structures durables pour la coopération et les échanges. Le rapport d'évaluation finale (pdf, 157p.) est disponible en allemand. Une fiche d'information (pdf, 2p.) est également disponible en français. Communiqué de l'Office fédéral des assurances sociales. (05/2015)

Evolution et ampleur de la violence parmi les jeunes - Résultats d’une étude comparative entre les cantons de Vaud et de Zurich: Ce rapport (pdf, 123p.) a été établi dans le cadre du programme national « Jeunes et violence » Voir également la fiche d'information (pdf, 3p.) qui livre les pricipaux résultats de l'étude. (2015)

Rapport de situation sur la prévention de la violence dans le monde: Le rapport de situation sur la prévention de la violence dans le monde (anglais, pdf, 281p.) évalue pour la première fois dans quelle mesure les pays ont mis en œuvre les recommandations du Rapport mondial sur la violence et la santé établi en 2002. Il met l’accent sur la violence interpersonnelle, qui surgit entre des membres d’une même famille, des partenaires intimes, des amis, des connaissances et des étrangers. Celle-ci comprend la maltraitance de l’enfant, la violence des jeunes, la violence du partenaire intime, la violence sexuelle et la maltraitance des personnes âgées. Résumé (pdf, 12p.) en français.  (12/2014)

Critères de bonne pratique - Prévention de la violence juvénile dans la famille, à l'école et dans l'espace social: Etabli dans le cadre du programme national « Jeunes et violence », ce guide (pdf, 64p.) est destiné à être utilisé comme un outil d’orientation pratique tant pour les décideurs que pour les acteurs de terrain. En sélectionnant 26 critères identifiés sur une base scientifique, il met en évidence les principaux facteurs ayant contribué à l’efficacité des mesures de prévention dans la famille, à l’école et dans l’espace social. (06/2014)

Violence juvénile: coopérer pour mieux prévenir: En matière de prévention et de lutte contre la violence chez les jeunes, la collaboration entre autorités et services spécialisés permet d’intervenir plus tôt, plus rapidement et plus durablement. C’est ce que montre une étude réalisée sur mandat du programme Jeunes et violence. Sur la base des douze modèles examinés, l’étude met en évidence les facteurs de réussite déterminants pour le succès de la coopération.

1ère Conférence nationale « Jeunes et violence »: La Confédération, les cantons, les villes et les communes se mobilisent ensemble pour une prévention efficace de la violence en Suisse. La 1re Conférence nationale « Jeunes et violence », qui s’est tenue le 9 mars 2012 à Berne, a fait le point sur l’état de la question dans notre pays et sur les défis qui y sont liés. Elle a coïncidé avec le lancement du portail Internet www.jeunesetviolence.ch et d’une offre nationale de conseil en matière de prévention.
www.jeunesetviolence.ch