Aspect légal

Loi sur la protection des mineurs en matière de films et de jeux vidéo (LPMFJ)

  • Prise de position du GREA sur la LPMFJ: Le GREA s’oppose à la loi sur la protection des mineurs en matière de films et de jeux vidéo dans sa forme actuelle, car elle ne prend pas en compte la question de l’hyperconnectivité. Contrairement à ce qui est exprimé dans le message, elle contredit la Stratégie Nationale Addictions 2017-2024 du Conseil fédéral. Le GREA demande de rejeter le projet dans sa forme actuelle, de le rendre compatible avec la Stratégie Addictions actuellement en vigueur et de corriger ces manquements dans le projet final. Prise de position. (06/2019)
  • Loi sur la protection des mineurs en matière de films et de jeux vidéo: nouvelle loi en consultation: Le Conseil fédéral veut mieux protéger à l’avenir les enfants et les jeunes contre les contenus médiatiques inappropriés. Il a donc fait élaborer une loi qui règle de manière uniforme, dans toute la Suisse, les indications de limite d’âge et les restrictions en matière d’accès aux films et jeux vidéo. Lors de sa séance du 15 mars 2019, le Conseil fédéral a approuvé l’avant-projet de loi sur la protection des mineurs en matière de films et de jeux vidéo, et l’a mis en consultation jusqu’au 24 juin 2019. Communiqué. (03/2019)
    - Avant-projet (pdf, 11p) de la LPMFJ
    - Rapport explicatif (pdf, 70p)
    - Procédure de consultation / prises de position
  •  

Conseil fédéral – Médias sociaux: pas de nouvelle réglementation nécessaire: Dans son analyse du cadre juridique pour les médias sociaux, qu'il a publié le 10 mai dernier, le Conseil fédéral arrive à la conclusion que l'adoption de nouvelles mesures de réglementation n'est pas nécessaire pour le moment. A moyen terme, la révision de la loi sur la protection des données et les travaux visant à étendre la protection des jeunes face aux médias permettront d'améliorer la protection des utilisateurs de médias sociaux en Suisse. Toutefois, il convient de continuer à observer les développements dans ce domaine, aussi au niveau international. Communiqué du Conseil fédéral. (05/2017)

Le Conseil fédéral entend renforcer la protection des jeunes face aux médias dans le domaine des films et des jeux vidéo: Le Conseil fédéral veut mieux protéger les enfants et les jeunes contre les contenus médiatiques inappropriés. Il a chargé le Département fédéral de l’intérieur d’élaborer d’ici fin 2017 une loi qui règle de manière uniforme les indications de limite d'âge et les restrictions en matière de distribution dans le domaine des films et des jeux vidéo. Communiqué de presse. (10/2016)

Utilisation excessive d’Internet: L'OFSP a élaboré, en collaboration avec des experts, un rapport afin de répondre aux postulats Forster-Vannini (09.3521) et Schmid-Federer (09.3579) intitulés « Dangers potentiels d'Internet et des jeux en ligne ». Ce document (pdf, 43p.) relatif à la période 2013-2015 met en évidence l'augmentation de l'utilisation excessive d'Internet et des problèmes de santé qui en découlent. Par ailleurs, il présente un aperçu des mesures préventives et des interventions adéquates (p. ex., thérapies), ainsi que des recommandations pratiques. Voir également le communiqué du Conseil fédéral à ce sujet. (08/2012)

Etudes et statistiques

Etude JAMES
Depuis 2010, l'étude JAMES dresse un état des lieux des relations des jeunes avec les médias en Suisse.  JAMES est l'abréviation de Jeunes, Activités, Médias - Enquête Suisse. Cette enquête représentative est menée tous les deux ans par la Haute école zurichoise de sciences appliquées (ZHAW) auprès de plus de 1000 jeunes de 12 à 19 ans issus des trois principales régions linguistiques de Suisse. Publié l'année suivante, le rapport JAMESfocus approfondit certaines thématiques. Renseignements complémentaires sur le site de Swisscom.

  • Quand les plateformes sociales deviennent des portails d'information: Bien qu'ils fassent confiance aux médias classiques, les jeunes suisses s'informent de plus en plus sur les plateformes sociaux. Le dernier rapport JAMESfocus (pdf, 26p) de la ZHAW et de Swisscom en témoigne. (04/2019)
  • Etude JAMES 2018: le streaming forfaitaire est de plus en plus populaire chez les jeunes: En Suisse, Netflix, Spotify, etc. donnent le ton chez les jeunes. Le streaming forfaitaire permet à plus de la moitié des jeunes de disposer d’un accès illimité aux films, à la musique ou aux jeux. C’est ce que révèle l’étude JAMES 2018 menée par la ZHAW et Swisscom. Les jeunes communiquent essentiellement avec leur téléphone mobile via Instagram, WhatsApp ou Snapchat. Seul un jeune sur cinq utilise encore régulièrement Facebook. Communiqué de presserésultats de l’étude (pdf, 83p) et article dans Le Matin. (11/2018)
  • Comportement sur Internet: En Suisse, quatre cinquième des jeunes en Suisse adoptent un comportement jugé non problématique sur Internet. Le risque d’addiction peut toutefois augmenter avec le nombre d’appareils connectés et le temps passé en ligne, en particulier pour des jeunes qui surfent plus fréquemment durant les loisirs, regardent davantage la télévision et jouent plus souvent à des jeux vidéos. Dans le rapport JAMESfocus 2017 (pdf, 21p.) basé sur la nouvelle étude JAMES, la Haute école zurichoise des sciences appliquées (ZHAW) a cherché à déterminer à quel moment un jeune se trouve en situation de cyberdépendance, ainsi que ce qui caractérise ces profils. Communiqué de Jeunes et médias. (07/2017)
  • Etude JAMES 2016: les jeunes passent de plus en plus de temps en ligne: Les jeunes Suisses passent en moyenne 25% plus de temps avec leur smartphone, leur tablette etc. qu’il y a deux ans à peine. C’est ce que révèle l’étude JAMES 2016 (pdf, 80p.), menée conjointement par la Haute école zurichoise de sciences appliquées (ZHAW) et Swisscom. Sur Internet, on regarde souvent des vidéos sur YouTube ou Netflix, mais on utilise aussi intensément les réseaux sociaux. Pour la première fois, Instagram et Snapchat ont détrôné Facebook parmi les réseaux sociaux les plus fréquentés. Communiqué de presse de la ZHAW et de Swisscom. (11/2016)
  • Etude JAMES 2014: Menée tous les deux ans depuis 2010 par la ZHAW en partenariat avec Swisscom, l’étude (pdf, 71p.) est consacrée à l’utilisation des médias et aux activités de loisirs des jeunes Suisses de 12 à 19 ans. Le portable est le loisir préféré des jeunes en Suisse, ce qui était déjà le cas en 2012. 98% des jeunes Suisses possèdent un téléphone portable personnel – dont 97% un smartphone. Sans surprise, ces appareils sont de moins en moins utilisés pour téléphoner et de plus en plus pour écouter de la musique, surfer sur le web, prendre des photos ou encore jouer à des jeux vidéos. Résumé de l'étude (pdf. 6p.) et article sur Jeunes et Médias. (10/2014)
  •  

EU Kids Online Suisse
EU Kids Online Switzerland est une étude représentative en Suisse alémanique et francophone, dans laquelle des élèves de 9 à 16 ans ainsi que leurs parents et leurs enseignants recueillent des données sur les chances et les risques liés à l'utilisation d'Internet. EU Kids Online Switzerland fournit des résultats sur l'éducation aux médias, la communication, la cyberintimidation, le contenu sexuel et la communication, la vie privée, les risques financiers, la vie privée, la discrimination, le cyberhaat et l'internet. Le réseau EU Kids Online regroupe des chercheurs de plus de 30 pays qui étudient l'utilisation d'Internet ainsi que les opportunités et les risques qui en résultent pour les enfants et les adolescents depuis plus de 10 ans.
www.eukidsonline.ch

  • La moitié des enfants et des jeunes ne se sent pas en sécurité sur Internet: Presque tous les jeunes de 15-16 ans en Suisse ont été confrontés au moins une fois à une situation à risque sur Internet, que ce soit à des images de sexe ou de violence, à des messages discriminants, à des contacts avec des inconnus ou à une atteinte de leur sphère privée. Publiés dans le cadre du 4e Forum national Jeunes et médias, les derniers chiffres de l’étude EU Kids Online Suisse montrent la nécessité de soutenir les enfants et les jeunes dans la gestion des risques numériques. Communiqué de l'Office fédéral des assurances sociales et présentation de l'étude (pdf, 23p). (05/2019)
  •  

Les jeunes et la connexion permanente à Internet: Contrairement à une idée reçue, les jeunes mènent une réflexion sur leur connexion permanente à internet, comme le démontre les résultats (pdf, 24p) de l’enquête présentée le 26 août par la Commission fédérale pour l'enfance et la jeunesse (CFEJ). Pour une moitié d’entre eux, la connexion permanente est vue comme ambivalente, positive et négative à la fois, alors que l’autre moitié la trouve essentiellement positive. L’enquête met aussi en avant qu’une moitié des participants se posent des questions vis-à-vis de leur pratique online et se fixent même des règles. Mais, malgré cette volonté de s’autoréguler, la connexion à internet peut facilement devenir addictive. Communiqué de la CFEJ, article dans Le Temps et article sur RTS Info. (08/2019)

MEKiS – Compétences médiatiques dans les institutions d’aide à la jeunesse: Les médias numériques sont largement répandus dans les institutions d’aide à la jeunesse. L’équipement en PC et ordinateurs portables est élevé et la plupart des enfants et des adolescents possèdent leur smartphone. Toutefois, un nombre conséquent d’enfants et d’adolescents vivant dans une institution en Suisse n’a pas d’accès Internet gratuit. De plus, ils ont nettement moins souvent accès aux consoles de jeu et aux tablettes que les enfants et les adolescents vivant chez leurs parents. Des logiciels permettant une utilisation active et créative des médias sont plutôt rarement mis à disposition. L’étude «MEKiS ‐ Compétences médiatiques dans les institutions d’aide à la jeunesse» dresse pour la première fois un état des lieux pour l’ensemble de la Suisse à propos de l’utilisation de média numériques dans les institutions d’aide à la jeunesse, des compétences médiatiques ainsi que des pratiques des intervenants soutenant l’éducation numérique. Informations complémentaires sur le projet MEKiS, étude complète (pdf, 86p.) en allemand et résumé (pdf, 10p.) en français. (11/2017)

Société de l’information – Actualisation des indicateurs statistiques: L’importance économique et sociale d’internet et des technologies numériques est croissante. Les indicateurs de la société de l’information visent à suivre et à mesurer différents aspects de cette évolution. L’office fédéral de la statistique (OFS) vient d’actualiser divers indicateurs liés à cette thématique. (04/2017)

Rapport final de l'étude longitudinale Ado@internet.ch: En Suisse, à l'instar de ce que l'on constate dans d'autres pays d'Europe, le pourcentage des 14 à 19 ans utilisant régulièrement Internet a augmenté de manière spectaculaire entre 1997 (4%) et 2013 (97%) selon les chiffres de l'Office fédéral de la statistique. À ce jour, rares sont encore les études longitudinales qui permettent d'examiner l'évolution des usages d'Internet ou les implications à moyen et long terme de ce média sur la santé des adolescents. Présentation et rapport (pdf, 72p.) sur le site l'IUMSP, l'Institut universitaire de médecine sociale et préventive. (02/2016)

Utilisation d'Internet et cyberdépendance en Suisse en 2015Rapport en allemand, avec résumé en français (pdf, 62p.) à télécharger sur le site du Monitorage suisse des addictions. (02/2016)

Programme national

Programme national Jeunes et médias (2011-2015): Par décision du 11 juin 2010, le Conseil fédéral a chargé l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS) de mettre en œuvre de 2011 à 2015 le programme national « Jeunes et médias ». La Confédération s’est associée ainsi à la branche des médias pour prendre ses responsabilités, s’engageant en faveur d’une protection efficace de la jeunesse dans ce domaine. Elle assume simultanément des tâches de coordination et encourage la collaboration entre les différents acteurs et leur mise en réseau. L’objectif principal du programme est d’encourager les enfants et les jeunes à utiliser les nouveaux médias de façon sûre, responsable et adaptée à leur âge. Le programme offre aux parents, aux enseignants et aux professionnels des informations ciblées, un soutien et des conseils sur la juste manière d’accompagner les enfants et les jeunes. Brochure d'information, rapport (pdf, 33p.) de l'OFAS. (06/2010)

Publications

Voir aussi notre page Enfants et famille / Enfants et nouveaux médias

Quand les réseaux sociaux rendent addicts: Le monde des addictions évolue avec la technologie. Après les addictions aux jeux vidéo, à l'actualité en continu, à la pornographie ou aux achats en ligne, une nouvelle venue à fait son apparition: lʹaddiction aux réseaux sociaux. Une interview de Sophia Achab, médecin adjointe-agrégée, responsable du programme spécialisé dans les addictions comportementales au Service dʹaddictologie des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) dans l’émission CQFD du 9 avril 2019, sur RTS la 1ère. (04/2019)

Le téléphone portable, une arme d'addiction massive: Avec l’apparition du premier smartphone en 2007, la première génération d’ados «smartphone-compatible» est née et avec elle toutes les inquiétudes liées à l’utilisation excessive du téléphone portable. Entre dépendance et addiction la frontière est fragile et on ne s’en rend pas toujours compte. Comment limiter, voire interdire, un outil que nous utilisons tous? Et surtout dont personne ou presque ne pourrait se passer? L’émission Temps Présent du 10 janvier 2019 s’est penchée sur ce sujet. (01/2019)

Réseaux sociaux et addictions: 1ère Rencontre intercantonale latine: Organisée par le GREA sous l'égide de l'Office fédéral de la santé publique, la première édition de la RIL (Rencontre intercantonale latine) s'est déroulée le 1er octobre dernier à Lausanne. Consacrée à la communication digitale, cette première édition était intitulée: «Comprendre les réseaux sociaux pour les utiliser dans les domaines addictions». Les présentations des différents spécialistes présents ce jour-là sont accessibles en ligne sur le site du GREA. (11/2018)

Jeunes placés en institution et réseaux sociaux: L’étude JAMES (2016) conduite en Suisse a démontré que les jeunes sont des utilisateurs assidus des réseaux sociaux tels Facebook, Twitter ou Snapchat. En utilisant ces plateformes, ils s’exposent également à des risques non-négligeables: abus de données, contenus problématiques, cyberharcèlement, usage excessif d’internet, etc. Afin d’éviter les dangers des réseaux virtuels, une éducation aux médias est disponible dans les écoles. Qu’en est-il pour les jeunes placés dans des foyers? Une enquête a été menée auprès de six institutions fribourgeoises. Article paru dans la revue REISO. (10/2018)

Ados et médias sociaux, un duo indissociable: Le téléphone portable leur est désormais indispensable. Cet outil leur permet de rester en lien avec les copains et de construire leur identité. En 2016, en Suisse, 99% des jeunes entre 12 et 19 ans possédaient un smartphone, selon l’étude JAMES. Ils passent deux heures trente par jour en ligne la semaine et trois heures quarante le week-end. Article dans le Nouvelliste. (04/2018)

Campagne européenne contre la "sextorsion": comment lutter contre le chantage aux images intimes: Internet joue un rôle prépondérant dans nos vies et nos relations, y compris amoureuses. Faire des rencontres sur le net est aujourd'hui chose courante. Ces nouvelles habitudes n'ont pas échappé aux cybercriminels et autres pédocriminels, qui en tirent avantage pour commettre leurs méfaits. L'Office européen de police Europol vient de publier un film qui illustre le modus operandi des cybercriminels: ceux-ci commencent par tisser des liens de confiance avec leurs victimes pour se procurer des photos intimes d'elles avant de les menacer de diffuser ces images compromettantes. Communiqué et dossier de l’Office fédéral de la police. (06/2017)

« Virtual Reality » – s’immerger dans des mondes fictifs: La plateforme nationale Jeunes et médias offre aux parents et aux grands-parents la possibilité, unique en Suisse, de découvrir l’univers des médias numériques du point de vue des enfants. Six vidéos de prévention à 360 degrés permettent aux adultes d’expérimenter eux-mêmes ce que vivent les enfants au contact des médias ; elles les sensibilisent à des thèmes tels que la consommation d’images violentes ou d’images pornographiques, le cyberharcèlement et les excès du jeu. Communiqué et informations complémentaires de Jeunes et médias. (05/2017)

Sur Internet, la protection de la jeunesse face à l'alcool laisse à désirer: Addiction Suisse a scruté à la loupe le marketing et la vente d’alcool sur Internet. Malgré les restrictions existantes, les jeunes subissent non seulement l’impact de la publicité, mais peuvent en outre acheter facilement de l’alcool en ligne. La protection de la jeunesse est insuffisante. Rapport complet en allemand (pdf, 15p.) et communiqué de presse d'Addiction Suisse. (01/2017)

Ados et écrans: mesure ou démesure ?: La multiplication des appareils mobiles à écran permettant de se connecter à Internet va de pair avec une forte hausse du temps passé devant un écran. Selon une enquête internationale réalisée auprès des élèves de 11 à 15 ans, ces derniers passent en moyenne, dans notre pays, 4,4 heures par jour en semaine devant un téléviseur, un ordinateur, une tablette ou un smartphone. Durant le week-end, la moyenne grimpe à 7,4 heures par jour. En outre, selon le Monitorage suisse des addictions de 2015, un peu plus de 7% des jeunes âgés de 15 à 19 ans ont un usage problématique d’Internet. Il n’empêche qu’on peut encourager les adolescents à utiliser à moindre risque leur écran et la Toile. Addiction Suisse propose aux parents quelques conseils et astuces. Communiqué d’Addiction Suisse. (09/2016)

En comparaison européenne, ce sont les jeunes Suisses qui passent le moins de temps avec la télévision, les jeux vidéo et l’ordinateur: En comparaison européenne, c’est en Suisse que les enfants de 11 à 13 ans passent le moins de temps avec les médias. Sur 42 pays d’Europe plus le Canada, la Suisse arrive au dernier rang pour ce qui est de la durée de consommation de télévision, d’utilisation de l’ordinateur (courriels, Internet et devoirs) et de pratique de jeux vidéo (sur ordinateur ou sur console). S’agissant du cyberharcèlement, la Suisse est légèrement au-dessous de la moyenne internationale. Article sur Jeunes et Médias. (03/2016)

Portails d'information

Action innocence
Action Innocence est une organisation non gouvernementale (ONG) à but non lucratif, reconnue d’utilité publique par Arrêté du Conseil d’Etat du Canton de Genève. Sa volonté est de promouvoir une pratique sécurisée d’Internet en s’adressant aux enfants, aux adolescents et aux parents ainsi qu’aux professionnels de l’enseignement, de la santé et du social.
www.actioninnocence.org

e-inclusion
Les avantages des TIC ne profitent pas encore à tout le monde. Certaines personnes n'ont pas accès aux nombreux médias ou ne savent pas les utiliser. C'est là qu'intervient l'inclusion numérique, qui vise à éliminer les obstacles, à relier les gens et à renforcer les compétences de chacun, grâce à divers projets et initiatives.
www.einclusion.ch

e-media
Il s'agit du site romand d'éducation aux médias. Le site e-media.ch est géré par l'unité "Médias" du secrétariat général de la Conférence intercantonale de l'instruction publique de la Suisse romande et du Tessin (CIIP), dont le siège est à Neuchâtel (Suisse).
www.e-media.ch 

Ecrans et prévention
Avec le soutien de la Direction de la santé et des affaires sociales du canton de Fribourg, REPER a créé un nouvel outil pour répondre aux questions et aux inquiétudes de la population quant à l’usage des médias numériques. Le site regroupe des explications, conseils et astuces développées avec des spécialistes, des parents et de jeunes, ainsi que des ressources locales et du matériel de prévention.
www.prevention-ecrans.ch

Jeunes et Médias
Portail d'information consacré à la promotion des compétences médiatiques. Les parents, enseignants et autres adultes de référence y trouveront des conseils quant à la manière d’accompagner les jeunes de sorte qu’ils fassent un usage des médias numériques sûr et adapté à leur âge. Des pages spécifiques sont consacrées à Internet, aux smartphones & tablettes, aux réseaux sociaux, aux jeux vidéo, ainsi qu'à la télévision & streaming.
www.jeunesetmedias.ch

Prévention WEB
Portail de prévention des risques liés à l'utilisation d'Internet du canton de Vaud destiné aux enfants et adolescents, aux parents ainsi qu'aux enseignants. Il contient de nombreuses informations sur la cyberintimidation, la cyberdépendance, les données personnelles, etc.
www.prevention-web.ch