Nouveaux médias

Comportement sur Internet: En Suisse, quatre cinquième des jeunes en Suisse adoptent un comportement jugé non problématique sur Internet. Le risque d’addiction peut toutefois augmenter avec le nombre d’appareils connectés et le temps passé en ligne, en particulier pour des jeunes qui surfent plus fréquemment durant les loisirs, regardent davantage la télévision et jouent plus souvent à des jeux vidéos. Dans le rapport JAMESfocus 2017 (pdf, 21p.) basé sur la nouvelle étude JAMES, la Haute école zurichoise des sciences appliquées (ZHAW) a cherché à déterminer à quel moment un jeune se trouve en situation de cyberdépendance, ainsi que ce qui caractérise ces profils. Communiqué de Jeunes et médias. (07/2017)

Campagne européenne contre la "sextorsion": comment lutter contre le chantage aux images intimes: Internet joue un rôle prépondérant dans nos vies et nos relations, y compris amoureuses. Faire des rencontres sur le net est aujourd'hui chose courante. Ces nouvelles habitudes n'ont pas échappé aux cybercriminels et autres pédocriminels, qui en tirent avantage pour commettre leurs méfaits. L'Office européen de police Europol vient de publier un film qui illustre le modus operandi des cybercriminels: ceux-ci commencent par tisser des liens de confiance avec leurs victimes pour se procurer des photos intimes d'elles avant de les menacer de diffuser ces images compromettantes. Communiqué et dossier de l’Office fédéral de la police. (06/2017)

Les médias sociaux et leur impact sur le bien-être et la santé des jeunes: Réalisée par la Royal Society pour la santé publique auprès de 1 500 Britanniques de 14 à 24 ans, l’étude #StatusofMind a examiné l’impact des cinq principaux réseaux sociaux sur les jeunes. La conclusion des chercheurs est sans appel : les réseaux sociaux sont, en grande partie, mauvais pour le moral de ses jeunes utilisateurs. Ainsi, Instagram est considéré comme le plus néfaste suivi de près par Snapchat, puis Facebook et enfin Twitter. Article sur Le Figaro Etudiant. (06/2017)

« Virtual Reality » – s’immerger dans des mondes fictifs: La plateforme nationale Jeunes et médias offre aux parents et aux grands-parents la possibilité, unique en Suisse, de découvrir l’univers des médias numériques du point de vue des enfants. Six vidéos de prévention à 360 degrés permettent aux adultes d’expérimenter eux-mêmes ce que vivent les enfants au contact des médias ; elles les sensibilisent à des thèmes tels que la consommation d’images violentes ou d’images pornographiques, le cyberharcèlement et les excès du jeu. Communiqué et informations complémentaires de Jeunes et médias. (05/2017)

Conseil fédéral – Médias sociaux: pas de nouvelle réglementation nécessaire: Dans son analyse du cadre juridique pour les médias sociaux, qu'il a publié le 10 mai dernier, le Conseil fédéral arrive à la conclusion que l'adoption de nouvelles mesures de réglementation n'est pas nécessaire pour le moment. A moyen terme, la révision de la loi sur la protection des données et les travaux visant à étendre la protection des jeunes face aux médias permettront d'améliorer la protection des utilisateurs de médias sociaux en Suisse. Toutefois, il convient de continuer à observer les développements dans ce domaine, aussi au niveau international. Communiqué du Conseil fédéral. (05/2017)

Société de l’information – Actualisation des indicateurs statistiques: L’importance économique et sociale d’internet et des technologies numériques est croissante. Les indicateurs de la société de l’information visent à suivre et à mesurer différents aspects de cette évolution. L’office fédéral de la statistique (OFS) vient d’actualiser divers indicateurs liés à cette thématique. (04/2017)

Réforme européenne de l’audiovisuel: les jeunes doivent être mieux protégés contre l’exposition à la publicité pour des boissons alcoolisées: Alors que la Directive européenne sur les services de médias audiovisuels est en cours de revision, l’Agence nationale française de prevention en alcoologie et addictologie (ANPAA) invite les eurodéputés et le gouvernement français à défendre une position forte pour protéger la santé des consommateurs les plus vulnérables que sont les enfants et les mineurs. Article sur eurocare. Voir également la proposition de revision de la directive du Parlement européen et du Conseil (pdf, 36 p.). (03/2017)

Utilisation des médias en Allemagne – Etude KIM 2016: Avec l’étude KIM 2016 (allemand, 92 p.), le Medienpädagogischer Forschungsverbund Südwest (mpfs) publie pour la onzième fois des données de base représentatives sur l’utilisation des médias par les enfants de 6 à 13 ans en Allemagne. Pratiquement toutes les familles qui comptent des enfants de cet âge disposent d’un téléviseur, d’un téléphone portable, d’un accès au réseau Internet ainsi que d’un ordinateur ou ordinateur portable. Article sur le site luxembourgeois BEE SECURE. (03/2017)

Sur Internet, la protection de la jeunesse face à l'alcool laisse à désirer: Addiction Suisse a scruté à la loupe le marketing et la vente d’alcool sur Internet. Malgré les restrictions existantes, les jeunes subissent non seulement l’impact de la publicité, mais peuvent en outre acheter facilement de l’alcool en ligne. La protection de la jeunesse est insuffisante. Rapport complet en allemand (pdf, 15 p.) et communiqué de presse d'Addiction Suisse. (01/2017)

Etude JAMES 2016: les jeunes passent de plus en plus de temps en ligne: Les jeunes Suisses passent en moyenne 25% plus de temps avec leur smartphone, leur tablette etc. qu’il y a deux ans à peine. C’est ce que révèle l’étude JAMES 2016 (pdf, 80 p.), menée conjointement par la Haute école zurichoise de sciences appliquées (ZHAW) et Swisscom. Sur Internet, on regarde souvent des vidéos sur YouTube ou Netflix, mais on utilise aussi intensément les réseaux sociaux. Pour la première fois, Instagram et Snapchat ont détrôné Facebook parmi les réseaux sociaux les plus fréquentés. Communiqué de presse de la ZHAW et de Swisscom. (11/2016)

Le Conseil fédéral entend renforcer la protection des jeunes face aux médias dans le domaine des films et des jeux vidéo: Le Conseil fédéral veut mieux protéger les enfants et les jeunes contre les contenus médiatiques inappropriés. Il a chargé le Département fédéral de l’intérieur d’élaborer d’ici fin 2017 une loi qui règle de manière uniforme les indications de limite d'âge et les restrictions en matière de distribution dans le domaine des films et des jeux vidéo. Communiqué de presse. (10/2016)

Ados et écrans: mesure ou démesure ?: La multiplication des appareils mobiles à écran permettant de se connecter à Internet va de pair avec une forte hausse du temps passé devant un écran. Selon une enquête internationale réalisée auprès des élèves de 11 à 15 ans, ces derniers passent en moyenne, dans notre pays, 4,4 heures par jour en semaine devant un téléviseur, un ordinateur, une tablette ou un smartphone. Durant le week-end, la moyenne grimpe à 7,4 heures par jour. En outre, selon le Monitorage suisse des addictions de 2015, un peu plus de 7% des jeunes âgés de 15 à 19 ans ont un usage problématique d’Internet. Il n’empêche qu’on peut encourager les adolescents à utiliser à moindre risque leur écran et la Toile. Addiction Suisse propose aux parents quelques conseils et astuces. Communiqué d’Addiction Suisse. (09/2016)

En comparaison européenne, ce sont les jeunes Suisses qui passent le moins de temps avec la télévision, les jeux vidéo et l’ordinateur: En comparaison européenne, c’est en Suisse que les enfants de 11 à 13 ans passent le moins de temps avec les médias. Sur 42 pays d’Europe plus le Canada, la Suisse arrive au dernier rang pour ce qui est de la durée de consommation de télévision, d’utilisation de l’ordinateur (courriels, Internet et devoirs) et de pratique de jeux vidéo (sur ordinateur ou sur console). S’agissant du cyberharcèlement, la Suisse est légèrement au-dessous de la moyenne internationale. Article sur Jeunes et Médias. (03/2016)

Rapport final de l'étude longitudinale Ado@internet.ch: En Suisse, à l'instar de ce que l'on constate dans d'autres pays d'Europe, le pourcentage des 14 à 19 ans utilisant régulièrement Internet a augmenté de manière spectaculaire entre 1997 (4%) et 2013 (97%) selon les chiffres de l'Office fédéral de la statistique. À ce jour, rares sont encore les études longitudinales qui permettent d'examiner l'évolution des usages d'Internet ou les implications à moyen et long terme de ce média sur la santé des adolescents. Présentation et rapport (pdf, 72 p.) sur le site l'IUMSP, l'Institut universitaire de médecine sociale et préventive. (02/2016)

Utilisation d'Internet et cyberdépendance en Suisse en 2015: Rapport en allemand, avec résumé en français (pdf, 62 p.) à télécharger sur le site du Monitorage suisse des addictions. (02/2016)

Etude JAMES 2014: Menée tous les deux ans depuis 2010 par la ZHAW en partenariat avec Swisscom, l’étude (pdf, 71 p.) est consacrée à l’utilisation des médias et aux activités de loisirs des jeunes Suisses de 12 à 19 ans. Le portable est le loisir préféré des jeunes en Suisse, ce qui était déjà le cas en 2012. 98% des jeunes Suisses possèdent un téléphone portable personnel – dont 97% un smartphone. Sans surprise, ces appareils sont de moins en moins utilisés pour téléphoner et de plus en plus pour écouter de la musique, surfer sur le web, prendre des photos ou encore jouer à des jeux vidéos. Résumé de l'étude (pdf. 6 p.) et article sur Jeunes et Médias. (10/2014)

Utilisation excessive d’Internet: L'OFSP a élaboré, en collaboration avec des experts, un rapport afin de répondre aux postulats Forster-Vannini (09.3521) et Schmid-Federer (09.3579) intitulés « Dangers potentiels d'Internet et des jeux en ligne ». Ce document (pdf, 43 p.) relatif à la période 2013-2015 met en évidence l'augmentation de l'utilisation excessive d'Internet et des problèmes de santé qui en découlent. Par ailleurs, il présente un aperçu des mesures préventives et des interventions adéquates (p. ex., thérapies), ainsi que des recommandations pratiques. Voir également le communiqué du Conseil fédéral à ce sujet. (08/2012)

Programme national Jeunes et médias (2011-2015): Par décision du 11 juin 2010, le Conseil fédéral a chargé l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS) de mettre en œuvre de 2011 à 2015 le programme national « Jeunes et médias ». La Confédération s’est associée ainsi à la branche des médias pour prendre ses responsabilités, s’engageant en faveur d’une protection efficace de la jeunesse dans ce domaine. Elle assume simultanément des tâches de coordination et encourage la collaboration entre les différents acteurs et leur mise en réseau. L’objectif principal du programme est d’encourager les enfants et les jeunes à utiliser les nouveaux médias de façon sûre, responsable et adaptée à leur âge. Le programme offre aux parents, aux enseignants et aux professionnels des informations ciblées, un soutien et des conseils sur la juste manière d’accompagner les enfants et les jeunes. Brochure d'information, rapport (pdf, 33 p.) de l'OFAS. (06/2010)

Portails d'information

Action innocence: Action Innocence est une organisation non gouvernementale (ONG) à but non lucratif, reconnue d’utilité publique par Arrêté du Conseil d’Etat du Canton de Genève. Sa volonté est de promouvoir une pratique sécurisée d’Internet en s’adressant aux enfants, aux adolescents et aux parents ainsi qu’aux professionnels de l’enseignement, de la santé et du social.
www.actioninnocence.org

cybersmart.ch: Ce portail de Santé Bernoise donne des informations sur la communication et les réseaux sociaux, le cyber-harcèlement, les jeux en ligne, les jeux d'argent, le sexe et internet. Santé Bernoise propose également une « consultation cybersmart » pour les personnes qui perdent peu à peu le contrôle de l’utilisation des Médias, Images et Technologies de l'Information et de la Communication MITIC (ordinateur, internet, portable/smartphone, console de jeu, communication virtuelle, réseaux sociaux, portails video, file sharing, etc.) ainsi qu’à leurs proches.
www.cybersmart.ch

e-inclusion: Les avantages des TIC ne profitent pas encore à tout le monde. Certaines personnes n'ont pas accès aux nombreux médias ou ne savent pas les utiliser. C'est là qu'intervient l'inclusion numérique, qui vise à éliminer les obstacles, à relier les gens et à renforcer les compétences de chacun, grâce à divers projets et initiatives.
www.einclusion.ch

Jeunes et Médias: Portail d'information consacré à la promotion des compétences médiatiques. Les parents, enseignants et autres adultes de référence y trouveront des conseils quant à la manière d’accompagner les jeunes de sorte qu’ils fassent un usage des médias numériques sûr et adapté à leur âge.
www.jeunesetmedias.ch

Prévention WEB: portail de prévention des risques liés à l'utilisation d'Internet du canton de Vaud destiné aux enfants et adolescents, aux parents ainsi qu'aux enseignants. Il contient de nombreuses informations sur la cyberintimidation, la cyberdépendance, les données personnelles, etc.
www.prevention-web.ch