Prévention précoce

Voir aussi notre page Détection et intervention précoces

Intervention précoce: La démarche d’Intervention Précoce vise à promouvoir un environnement favorable à la santé et à renforcer les compétences éducatives de tous les membres de la communauté pour mieux accompagner les jeunes en situation de vulnérabilité. Il ne s’agit pas seulement de prévenir ou traiter des difficultés telles que problèmes familiaux, scolaires, violence, consommations de substances et autres comportements à risque, mais également de renforcer la construction collective d’un contexte social plus favorable au développement des jeunes. Développé par le GREA pour la Suisse romande, ce site s'adresse aux professionnels qui accompagnent les jeunes en situation de vulnérabilité. Il propose des formations, des brochures, de nombreuses ressources et une liste des adresses utiles au plan national et en Suisse romande.
www.interventionprecoce.ch

supra-f:  supra-f était un programme d'intervention et de recherche de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) pour la prévention dans le domaine des addictions auprès de jeunes à risque en Suisse. Il complétait les nombreux programmes de prévention primaire. Il a débuté à la fin des années 90 et il s'est poursuivi jusqu'en 2009. Informations complémentaires sur le site d'Infodrog.

Prévention dans les communes

Lausanne –Une campagne de prévention pour les 13-17 ans: Réalisée en collaboration avec des jeunes, des associations et les professionnels de la santé, cette campagne de prévention pour les 13 à 17 ans lancée à la mi-mai s’articule autour de trois thématiques: l’alcool, le tabac et le cannabis. L’un de ses objectifs est de prévenir les risques sociosanitaires liés à la consommation de ces substances. Article sur Radio LFM. Le plan d’action de la Ville de Lausanne comprend également tout un volet à l’adresse des parents. Un flyer a donc été envoyé à plus de 7'000 foyers afin que les parents puissent aborder plus facilement ces sujets délicats avec leurs enfants. Article dans 24 Heures. (06/2019)
Plus de renseignements sur la campagne sur le site www.13-17.ch

Communes en santé
Depuis 1993, RADIX promeut et finance la prévention des dépendances dans les communes. Chaque année, ce sont quelque 70 projets qui sont ainsi soutenus. C'est au moyen de ce «programme de marketing social» que l'OFSP entend étendre les offres qui marchent à l'ensemble du pays.
www.communes-en-sante.ch

  • Prix «Commune en santé» - «Ville en santé»: Un prix national «Commune en santé» respectivement «Ville en santé» va être attribué pour la quatrième fois en 2020. Le prix se comprend comme une incitation au développement de concepts pour la promotion santé et la prévention dans les communes et les villes, ainsi qu’une reconnaissance pour des programmes et des mesures exemplaires et multipliables. Grâce à la diffusion, puis à la remise du prix et par le travail de documentation, des exemples seront valorisés et diffusés dans tout le pays. Renseignements complémentaires sur le site de Radix. (02/2019)

Prévention dans le sport et les loisirs

voilà ­ Promotion de la santé et prévention des dépendances dans les associations de jeunesse
voilà est un programme conduit par le Conseil suisse des activités de jeunesse (CSAJ) et soutenu par Promotion santé suisse.
www.voila.ch

Prévention à l'école

Réseau suisse d'écoles en santé
Le Réseau européen des écoles en santé (REES, ou ENHPS, European Network of Health Promoting Schools) est un projet commun de l'OMS, de l'UE et du Conseil de l'Europe. La Suisse en fait partie depuis 1993. Radix est chargé par l'Office fédéral de la santé publique de la coordination du réseau suisse.
Chaque établissement s'engage à mettre en œuvre un programme déterminé en promotion de la santé sur une période de trois ans.
www.ecoles-en-sante.ch

Prévention dans les familles

Adolescence et prévention des consommations à risque: une nouvelle étude souligne le potentiel des parents: Les parents peuvent jouer un rôle essentiel dans la prévention des addictions en accompagnant activement leurs enfants et en établissant avec eux une relation basée sur la confiance. Une nouvelle analyse détaillée (pdf, 124p) de l’enquête nationale HBSC 2018 montre que la consommation de substances psychoactives est nettement moins répandue chez les jeunes dont les parents sont au courant de ce qu’ils font de leur temps libre et qui se sentent soutenus par leur famille. Communiqué d’Addiction Suisse. (10/2019)

Rapport sur la prévention des addictions axée sur les familles: Dans le cadre d’un mandat confié par le Programme national alcool de l’Office fédéral de la santé publique, Addiction Suisse a fourni un état des lieux des offres de prévention des addictions axées sur les familles en Suisse, ainsi qu’une revue de la littérature internationale dans le domaine identifiant les bonnes pratiques. Les résultats discutés avec des professionnel-le-s du terrain ont permis d’établir des recommandations pour améliorer l’offre préventive à l’intention des familles, notamment celles les plus vulnérables. Communiqué, rapport (pdf, 65p.) en allemand et résumé (pdf. 12p.) en français. (03/2013)

Promotion de la santé

Guide sur la participation en matière de promotion de la santé: Agir au niveau communautaire requiert un niveau élevé de participation, souvent difficile à obtenir sur le terrain. C’est pourquoi Promotion Santé Suisse et les cantons latins regroupés au sein de la Conférence Latine des Affaires Sanitaires et Sociales (CLASS) ont décidé d’élaborer des pistes et recommandations sur la participation en matière de promotion de la santé. Ce rapport (pdf, 27p) pose un cadre théorique, analyse trois bonnes pratiques en la matière et conclut par les écueils à éviter ainsi que par une liste des questions à se poser avant d’entamer une démarche participative. (05/2019)

Développer une compréhension commune de la santé: Il faut plus qu’une politique de santé pour améliorer la santé de la population, car celle-ci est influencée par de nombreux facteurs qui ne relèvent pas du domaine sanitaire. Une approche globale et la collaboration de l’OFSP avec d’autres offices et organes fédéraux sont nécessaires. L’important est que tous les acteurs développent une compréhension commune de la santé. Article sur Spectra. Le numéro 123 du magazine Spectra est consacré à la politique globale de santé. (02/2019)

Comment optimiser les soins de santé des groupes vulnérables?: Comment atteindre et aborder les personnes en difficulté sociale? Comment optimiser les soins de santé qui leur sont proposés ? L’étude «Aide sociale et santé» présente des exemples pratiques actuels. Un concept visant à optimiser la prise en charge des personnes âgées avec un comportement de consommation problématique (alcoolisme, en particulier) est également en cours d’élaboration sur mandat de l’OFSP. Article sur Spectra online. (10/2018)

mHealth: que peuvent apporter les applications mobiles à la santé?: Les applications sur les appareils mobiles tels que les smartphones ouvrent de nombreuses possibilités en matière de prévention et de promotion de la santé. Le numéro 121 du 18 septembre 2018 de Spectra online (OFSP) fournit aux utilisateurs et aux développeurs des informations sur les applications de santé et la sécurité des données y associée. (09/2018)

«Pour des environnements favorables à la santé» 
Lancé par Promotion Santé Vaud, en collaboration avec la Fondation Vaudoise contre l'alcoolisme, ce nouveau site internet a pour objectif de recenser et de promouvoir les mesures structurelles qui permettent de créer des environnements favorables à la santé. Le projet se concentre sur les environnements qui agissent sur les quatre facteurs d’influence des maladies non transmissibles (MNT): activité physique, alimentation, tabac et alcool. Article dans Le Temps. (03/2018)
www.environnements-sante.ch

Comment sensibiliser sans stigmatiser?: Tel était, cette année, le thème de la Conférence nationale sur la promotion de la santé, où les spécialistes de la prévention Annett Niklaus et Domenic Schnoz ont présenté leur travail. Depuis plus de dix ans, A. Niklaus dirige les campagnes sur la santé dans le canton de Zurich. Quant à D. Schnoz, il est à la tête du service de prévention de l'abus d'alcool et de médicaments de ce canton. Interview dans Spectra online. (02/2018)

Egalité des chances: Le numéro 119 de Spectra online, le magazine de l’OFSP, se penche sur ce thème. Les sujets abordés sont le Programme national sur la migration et la santé (2002-2017), les résultats de recherches sur les facteurs qui produisent des inégalités en matière de santé et les mesures visant à y remédier. (01/2018)

Egalité des chances: compenser l’influence des facteurs socio-économiques sur la santé: Nous ne sommes pas égaux face à la maladie : les facteurs socio-économiques tels que le revenu, le niveau de formation ou la migration ont des conséquences importantes sur notre santé. Par exemple, en Suisse, les personnes ayant un bas revenu courent un risque six fois plus élevé de développer un cancer du poumon. Pour lutter contre ce problème, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), Promotion Santé Suisse (PSS) et la Conférence des directrices et directeurs cantonaux de la santé (CDS) font de l’égalité des chances une priorité de l’année 2018 dans le cadre de la Stratégie nationale Prévention des maladies non transmissibles (MNT). La 19e Conférence nationale sur la promotion de la santé et 4e Conférence des parties prenantes de la Stratégie MNT, le 18 janvier 2018, y a été consacrée. Communiqué de l’OFSP. (01/2018)

Prévention dans le domaine des soins : financement de projets novateurs: Dès 2018, Promotion Santé Suisse, en étroite collaboration avec l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), encouragera la prévention dans le domaine des soins en finançant, jusqu’en 2024 et à hauteur de 5 millions de francs par an, des projets concernant les maladies non transmissibles, les addictions et la santé psychique. Ces projets visent à mettre en évidence de nouvelles approches et pratiques afin d’intégrer des offres de prévention dans le domaine des soins. Ces dernières s’adressent aux personnes déjà malades ou qui présentent un risque élevé de maladie. Elles améliorent la culture sanitaire et la qualité de vie des patients. Promotion Santé Suisse réceptionnera les propositions de projet à partir du 8 janvier 2018. Communiqué de l’OFSP et informations complémentaires. (12/2017)

La santé psychique en Suisse – Monitorage 2016: Le quatrième rapport (pdf, 80p.) de l’Obsan sur le monitorage de la santé psychique en Suisse renseigne sur l'évolution de la santé psychique, les facteurs de protection et de risque ainsi que le recours aux soins. Il traite également de questions spécifiques comme l’invalidité, les mesures de contrainte en psychiatrie, les suicides ou les coûts, et donne un aperçu actuel de la santé psychique de la population suisse sur la base de différentes sources de données. (12/2016)

Grandir en bonne santé: un processus multifactoriel: Alimentation, activité physique et statut pondéral: tels sont les thèmes saillants du rapport sur l’enquête nationale menée auprès des élèves âgés de 11 à 15 ans, publié hier. Il en ressort que, même si certaines améliorations sont perceptibles, la consommation de fruits et de légumes ainsi que l’activité physique doivent continuer d’être encouragées. L’étude montre que la prévention nécessite des approches transversales. Communiqué de presse d'Addiction Suisse. (04/2016)

Publications

Position de la NAS-CPA sur la prévention des addictions et la protection de la jeunesse: L’Assemblée plénière de la Coordination politique des addictions (NAS-CPA) a adopté en mars 2018 la position générale «Pour une prévention des addictions et une protection de la jeunesse en phase avec leur temps» (pdf, 5p.). Ce document expose le positionnement général de la NAS-CPA en matière de prévention des addictions et de protection de la jeunesse, donne des définitions de termes et présente des conditions qui doivent être remplies, selon la NAS-CPA, pour réaliser une prévention des addictions et une protection de la jeunesse en phase avec leur temps. (03/2018)

Prévention dans le domaine des soins : financement de projets novateurs: Dès 2018, Promotion Santé Suisse, en étroite collaboration avec l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), encouragera la prévention dans le domaine des soins en finançant, jusqu’en 2024 et à hauteur de 5 millions de francs par an, des projets concernant les maladies non transmissibles, les addictions et la santé psychique. Ces projets visent à mettre en évidence de nouvelles approches et pratiques afin d’intégrer des offres de prévention dans le domaine des soins. Ces dernières s’adressent aux personnes déjà malades ou qui présentent un risque élevé de maladie. Elles améliorent la culture sanitaire et la qualité de vie des patients. Promotion Santé Suisse réceptionnera les propositions de projet à partir du 8 janvier 2018. Communiqué de l’OFSP et informations complémentaires. (12/2017)

Prévenir et réduire les surdoses: La journée internationale de sensibilisation aux surdoses est un événement annuel, qui se tient le 31 août, pour sensibiliser aux surdoses et réduire la stigmatisation des décès liés à la drogue. L’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (EMCDDA) a marqué cette journée en mettant en évidence ses derniers chiffres sur les décès par surdosage en Europe et en exprimant son soutien aux interventions qui visent à les prévenir. Les dernières données montrent que les décès liés à une surdose de drogue en Europe ont augmenté pour la troisième année consécutive. Feuillet d’information (2p.) et communiqué de l’EMCDDA. (08/2017)

Détection précoce et gestion de la consommation d’alcool à risque: Les risques pour la santé et les conséquences sociales et économiques d’une consommation d’alcool problématique représentent un défi de taille pour les soins médicaux de premier recours. Comment diagnostiquer précocement une consommation d’alcool à risque, et quelles interventions s’avèrent applicables et efficaces dans le contexte de la médecine de famille? Un article (pdf, 4p.) à découvrir dans le no 2017/08 de Primary and Hospital Care. (05/2017)

Jura bernois – Changement de comportement face à la consommation d’alcool lors de l’entrée dans le monde professionnel grâce à la prévention: En 2016, La Croix-Bleue a mené des actions concrètes de prévention auprès des centres de formation professionnelle du Jura bernois, sensibilisant ainsi quelques 340 apprentis aux risques de consommation excessive d’alcool. Si en début d’année la Croix-Bleue Bernoise avait souligné que 53% des étudiants mineurs interrogés pensaient que l’alcool était mauvais pour la santé, les observations faites auprès d’apprentis plus âgés indiquent un nouveau rapport à l’alcool qu’il est essentiel de relever, et prévenir. Communiqué de presse de la Croix-Bleue romande. (03/2017)

Rapport sur la Conférence nationale Santé2020: Près de 400 acteurs de la politique de la santé se sont réunis à Berne, le 31 janvier 2017, pour cette quatrième édition qui, cette année, posait la question : « La prévention : un investissement rentable ? ». La conclusion est que la prévention est payante puisque chaque franc qui y est investi permet d’économiser respectivement 41 et 23 francs dans les domaines du tabagisme et de l’alcool. Article et rapport (pdf, 6p.) sur Spectra online. (03/2017)

Prévention de l’abus de drogues : interventions ciblées: Le National Institute for Health and Care Excellence (NICE, Grande-Bretagne) vient de publier de nouvelles lignes directrices (en anglais, pdf, 50p.) concernant les interventions ciblées en prévention de l’abus de drogues. Informations complémentaires sur le site du Centre québécois de documentation en toxicomanie (CQDT). (02/2017)

Spectra n° 115, janvier 2017 – « Prévention dans le domaine des soins »: Au sommaire de cette édition: Prévention dans le domaine des soins; Coaching santé au Tessin – le projet pilote « Girasole »; « Activdispens » - Un compromis intelligent entre inactivité totale et sport intensif; Positionnement de la FMH face aux défis inhérents à l’intégration de la prévention dans les soins de santé; Même une consommation de cigarettes très modeste a un effet sur la santé; Parler d’alcool en toute décontraction, sans frustration; Parents souffrant d’une maladie psychique : faire une place aux « enfants oubliés »; La collaboration interprofessionnelle oblige à clarifier les compétences et les responsabilités; Unis contre les maladies non transmissibles. (01/2017)

Charte « Intervention précoce »: La Charte Intervention précoce qui vise à accompagner les personnes en situation de vulnérabilité vient d’être actualisée par un groupe de travail. Elle définit l’attitude de base que les professionnel-le-s devraient adopter pour mettre correctement en pratique la démarche d’intervention précoce. (11/2016)

Consommation de substances et suicide chez les jeunes: stratégies de prévention et d’intervention: L'objectif de ce résumé thématique (pdf, 15p.) publié par le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies (CCLT) vise à renforcer la collaboration entre les systèmes de santé mentale et de toxicomanie au Canada, en particulier sous l’angle de la prévention du suicide chez les jeunes atteints de troubles concomitants de consommation de substances. (05/2016)

Consommation d'alcool, de tabac et de cannabis chez les jeunes: les parents ont un rôle à jouer: Dans leur revue de littérature, Sandra et Emmanuel Kuntsche, chercheurs à Addiction Suisse, ont évalué de façon systématique les études existantes sur des programmes et projets de prévention des addictions axée sur les parents. Les programmes les plus efficaces pour retarder l’entrée en consommation de substances (alcool, tabac et cannabis) ou réduire la consommation des adolescents soutiennent et sensibilisent les parents mettent l’accent sur différents facteurs qui ont été répertoriés par les chercheurs. Communiqué de presse d’Addiction Suisse. (05/2016)

La neuroscience au service des programmes de prévention de la toxicomanie chez les jeunes: L'objectif du ce résumé thématique (pdf, 8p.), rédigé par le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies, était d'examiner les programmes de prévention de la toxicomanie visant à sensibiliser les jeunes aux effets des drogues sur le cerveau et d'en évaluer l'efficacité pour aider à mieux comprendre les stratégies de prévention prometteuses. (03/2016)

Kit de prévention et d'évaluation des ressources (PERK): Ce manuel (en anglais, pdf, 100p.), publié par l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies, rassemble les principes de la prévention de base, mais fondée sur des faits, des règles de planification et des conseils d'évaluation. Il fournit en outre de la documentation et des références à télécharger. Pour illustrer le débat théorique, un exemple d'intervention, en partie tiré d'une situation réelle, permet de donner un point de vue pratique. (06/2010)

Détection et intervention précoces
L'Educateur, no 5/2009 (pdf, 17p.)

Qu'avons-nous appris? Prévention auprès des jeunes vulnérables
Cette publication de l'OFSP (pdf, 54p.) relate les grands défis visant à intégrer, au quotidien dans les institutions pour jeunes, la prévention et la promotion de la santé. Six exemples de la pratique en reflètent des possibilités concrètes. (2006)