Systèmes de collecte de données

Enquête suisse sur la santé
L'enquête suisse sur la santé fait partie intégrante du programme statistique pluriannuel de la Confédération et se déroule tous les cinq ans. La prochaine aura lieu en 2017. La récolte des données se fait, d'une part, par interview téléphonique et, d'autre part, par un questionnaire écrit (en allemand, français ou italien). Sont interrogées les personnes de 15 ans et plus vivant en Suisse dans un ménage privé. Les informations recueillies concernent en particulier l'état de santé et les comportements influant sur la santé.

Monitorage suisse des addictions
Le Monitorage suisse des addictions est un système de surveillance. Son but est de collecter des données représentatives de la population résidante en Suisse sur le thème de l'addiction, des risques liés à la prise de substances psychotropes (tabac, alcool, cannabis, etc.). Le site offre une vue d'ensemble des données épidémiologiques disponibles sur l'addiction. Il permet de suivre les nouvelles tendances de consommation, mais aussi l'évolution des comportements et des problématiques associées à l'addiction. A cet effet, il synthétise les données collectées dans le cadre du Monitorage suisse des addictions et les met en perspective avec les indicateurs disponibles en Suisse et les enquêtes internationales. Les données sont mises à jour régulièrement.
www.suchtmonitoring.ch

  • Consommation d’alcool, de tabac et de drogues illégales en Suisse en 2016: En 2016, 25,3% des personnes âgées de 15 ans et plus fumaient, soit un quart de la population. 85,9% de la population suisse âgée de 15 ans et plus consommait de l’alcool. Plus de la moitié de la population en consommait au moins une fois par semaine et une personne sur dix tous les jours. En outre, plus d’un cinquième de la population présentait une consommation à risque. Enfin, Le cannabis reste la substance illégale la plus fréquemment consommée en Suisse. En 2016, 7,3% de la population suisse de 15 ans ou plus a consommé du cannabis au moins une fois durant les 12 mois ayant précédé l'enquête. Rapport 2016 (pdf, 194p.) du monitorage suisse des addictions et fiches d’information de l'Office fédéral de la santé publique sur l’alcool (pdf, 4p.), les drogues illégales (pdf, 2p.) et le tabac (pdf, 2p.) en 2016. (10/2017)
  • Consommation d’alcool, de tabac et de drogues illégales en Suisse en 2015: En Suisse, un quart de la population fume et un cinquième présente une consommation d'alcool à risque. C'est ce qui ressort du rapport 2015 du monitorage suisse des addictions qui est accompagné d’un court-métrage présentant un bref aperçu des principaux résultats recueillis. Ces comportements de consommation restent donc très fréquents depuis plusieurs années. Leurs effets sont lourds de conséquence : le tabac et l'alcool sont des facteurs de risque majeurs des maladies non transmissibles telles que les maladies cardio-vasculaires. A lire en lien avec ce sujet, un article et un entretien avec le Professeur Andreas Hoffmann, cardiologue, parus sur Spectra online. (10/2016)

Monitoring des institutions de thérapie résidentielles des addictions
Depuis 2004, Infodrog recense les chiffres relatifs à l’occupation des institutions de thérapie résidentielle du domaine des addictions en Suisse. Des structures thérapeutiques résidentielles et semi-résidentielles, ainsi que des appartements protégés et des foyers participent à cette statistique. Principalement axées sur la question des drogues illégales, les problématiques multiples amènent toutefois ces différentes institutions à accueillir un certain nombre de personnes souffrant de problèmes d’alcool.

  • Monitoring des institutions de thérapies résidentielles des addictions en 2015: En 2015, le taux d’occupation moyen dans les institutions résidentielles en Suisse reste à un niveau élevé avec 90 %. La moyenne du taux d’occupation entre 2005 et 2015 s’élève quant à elle à 87% et reste donc stable à un haut niveau. Rapport (pdf, 6p.). (11/2016)

Panorama suisse des addictions
Cette publication d'Addiction Suisse offre une vue d'ensemble de la situation et des tendances actuelles et soulève des questions critiques sur les substances psychoactives, l'addiction et la politique en la matière. Une question centrale est celle de la responsabilité des différents acteurs qui remet également en cause le rôle de l'Etat et de l'économie.

  • Panorama Suisse des Addictions 2017: Le Panorama Suisse des Addictions 2017 d'Addiction Suisse (pdf, 28 p.) offre une vue d'ensemble de la situation et des tendances actuelles et soulève des questions critiques sur les substances psychoactives, l'addiction et la politique en la matière. Une question centrale est celle de la responsabilité des différents acteurs qui remet également en cause le rôle de l'Etat et de l'économie. Communiqué d’Addiction Suisse. (02/2017)
  • Un Suisse sur quatre fume, un sur cinq boit trop. Et ailleurs?: Selon le Panorama suisse des addictions 2017 d’Addiction Suisse paru le 16 février, un Suisse sur quatre fume des cigarettes et un sur cinq boit de l’alcool en quantités potentiellement dangereuses pour sa santé. Ces chiffres sont stables par rapport à l’année précédente. Qu’en est-il dans les autres pays ? L’article publié à ce sujet sur Swissinfo présente différents graphiques qui permettent de comparer les consommations d’alcool, de tabac et de cannabis dans différents pays de l’OCDE. (02/2017)

Rapports de monitorage d'Addiction Suisse
Les rapports de monitorage d'Addiction Suisse présentent les tendances de consommation et politiques en matière de dépendances en Suisse et en Europe.

  • Tendances de consommation et politique des dépendances: Le rapport de monitorage (pdf, 15p.) d’avril à octobre 2016 publié par Addiction Suisse donne un aperçu des nouvelles tendances de consommation et des dernières évolutions dans la recherche sur les addictions et la politique en la matière. Ce rapport parait pour la dernière fois sous cette forme.

Statistiques relatives à l'aide aux personnes dépendantes - act-info
Act-info (addiction, care and therapy information) est un système national de monitorage harmonisé destiné aux usagers de l’aide professionnelle en matière de dépendance. Ce système de documentation concerne l’offre de prises en charge ambulatoire et résidentielle aux personnes présentant des problèmes liés aux substances légales et illégales ainsi qu'aux troubles assimilables à une addiction. Act-info est le résultat du processus d’harmonisation des statistiques de traitement dans cinq secteurs. Les instituts de recherche impliqués dans ce projet (Addiction Suisse Lausanne, ISGF Zurich) sont responsables de la récolte des données et des analyses spécifiques aux différents secteurs de traitement. Act-info est financé et coordonné par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), qui est également responsable du projet act-info dans sa globalité.

  • act-info FOS: Statistique du traitement résidentiel de la toxicomanie (principalement drogues illégales).
    --> Rapports annuels act-info FOS
  • act-info-Residalc: Statistique du traitement résidentiel de l’alcoolodépendance en Suisse.
     --> Rapports annuels act-info-Residalc
  • SAMBAD: Statistique du secteur ambulatoire de l’aide psychosociale en matière de dépendance.
    --> Rapports annuels SAMBAD
  • Statistique nationale des traitements de substitution: A découvrir sur www.substitution.ch. Statistique des traitements de substitution (principalement à la méthadone) réalisée en collaboration avec les médecins cantonaux.
     --> Statistiques annuelles
  • Traitement avec prescription d’héroïne HeGeBe: Traitement de substitution avec de la diacétylmorphine (forme pharmaceutique de l’héroïne).
     --> Rapports annuels

Rapports actuels act-info:

  • act-info-FOS - Rapport annuel 2015: Le Rapport annuel 2015 (pdf, 108p.) est à télécharger sur le site de l'Institut suisse de recherche sur la santé publique et les addictions (ISGF). (07/2016)
  • act-info-Residalc - Rapport annuel 2015: Traitement résidentiel de l'aclcolodépendance - Résultats (pdf, 105p.) du monitorage act-info auprès des client-e-s 2015 à télécharger sur le site d'Addiction Suisse. (11/2016)
  • SAMBAD - Résultats de l’enquête sur les institutions 2016: Le rapport (pdf, 13p.) sur la prise en charge ambulatoire des problèmes de dépendance est disponible sur le site d’Addiction Suisse. (11/2016)
  • SAMBAD - Résultats de l'enquête auprès des client-e-s 2014: Recueil de tableaux statistiques (pdf, 65p.) de la prise en charge ambulatoire des problèmes de dépendance à télécharger sur le site d'Addiction Suisse. (12/2015)
  • Statistique nationale des traitements de substitution: Les tableaux pour l'année 2015 sont disponibles sur www.substitution.ch. Les donneés peuvent être consultées canton par canton.
  • Traitement avec prescription d'héroïne: Les résultats de l'enquête 2015 (pdf, 20p.) peuvent être téléchargés sur le site de l'OFSP. (03/2016)

Statistique des condamnations pénales
Cette statistique comprend les infractions au code pénal suisse ainsi qu'à la loi sur les stupéfiants (LStup).

    • Statistique des condamnations pénales 2016: En 2016, le nombre de condamnations de mineurs est resté globalement stable à 12'090 selon la statistique des jugements pénaux des mineurs. La hausse des condamnations pour infraction au code pénal (+4%) est compensée par une baisse de celles pour infraction à la loi sur la circulation routière (-2%), à la loi sur les stupéfiants (-1%) et à la loi sur les étrangers (-2%). Le nombre de condamnations d'adultes est stable avec une valeur qui se situe juste au-dessous de 110'000. Communiqué de l’Office fédéral de la statistique. (06/2017)
    • Statistique des condamnations pénales 2015: Entre 2014 et 2015, les condamnations pour trafic de stupéfiants sont les seules à avoir augmenté (+4%). En 2015, le nombre de condamnations d'adultes pour trafic de stupéfiants (7000) a atteint un chiffre jamais égalé depuis le début de la statistique des condamnations pénales en 1984. Statistique des condamnations pénales 2015 et communiqué de presse de l'Office fédéral de la statistique. (06/2016)

Statistique  policière de la criminalité
Cette statistique comprend les infractions au code pénal suisse, à la loi sur les étrangers ainsi qu'à la loi sur les stupéfiants (LStup).

  • Statistique policière de la criminalité 2016: La statistique policière de la criminalité comprend notamment les infractions à la loi sur les stupéfiants (LStup) sur l’ensemble du territoire national. Le rapport (pdf, 83p.) ainsi que différents tableaux statistiques y relatifs sont à disposition sur le site de l’Office fédéral de la statistique. (03/2017)

Instituts de recherche

Dans le domaine des dépendances

Addiction Suisse
Courriel info@addictionsuisse.ch 
www.addictionsuisse.ch

Alkoholismus Forschung Schweiz
Courriel info@atf-schweiz.ch
www.atf-schweiz.ch

Centre de consultation FAS
Centre de Consultations d'aide au traitement et à la prévention de l'alcoolisme Armand Slavic
Courriel info@centredeconsultationsfas.org
www.centredeconsultationsfas.org

Fondation de recherche sur l'alcool
Psychiatrische Universitätspoliklinik
www.alcoholresearch.ch

Groupe de recherche sur la santé des adolescents (GRSA)
Le GRSA est affilié à l'Institut universitaire de médecine sociale et préventive de Lausanne (IUMSP), rattaché au Département de médecine et santé communautaires (DUMSC) du CHUV. Ses études sont menées en étroite collaboration avec la Division interdisciplinaire de santé des adolescents (DISA, anciennement Unité multidisciplinaire de santé des adolescents, UMSA) et d'autres institutions cantonales, fédérales et internationales.
www.iumsp.ch/fr/grsa

Institut d'économie et management de la santé
www.hec.unil.ch/iems

Institut de santé globale (ISG)
www.unige.ch/medecine/isg

Ecole des sciences criminelles
Courriel info.esc@unil.ch 
www.unil.ch/esc 

Institut de recherche sur la santé publique et les addictions
Institut für Sucht- und Gesundheitsforschung (ISGF)

Courriel info@isgf.unizh.ch
www.isgf.ch (en allemand)

Centre d'évaluation et d'expertise en santé publique (CEESAN)
Institut universitaire de médecine sociale et préventive (IUMSP)
Courriel ceesan@chuv.ch
www.iumsp.ch/fr/ceesan

Laboratoire de recherche fondamentale
www.addictionscience.unige.ch

Laboratoire suisse d'analyse du dopage (LAD)
Centre universitaire romand de médecine légale
Courriel LAD.central@chuv.ch
www.doping.chuv.ch/lad

Observatoire valaisan de la santé
www.ovs.ch

Service universitaire de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent (SUPEA)
Unité de recherche
www.chuv.ch/psychiatrie/dp-supea-recherche.htm 

Unité de médecine et psychologie du trafic (UMPT)
Cette unité fait partiel du Centre universitaire romand de médecine légale (CURML)
Courriel umtr@chuv.ch 

Division interdisciplinaire de santé des adolescents (DISA)
Courriel disa@chuv.ch 
www.chuv.ch/disa

Institut für Sozial- und Präventivmedizin der Universität Zürich (ISPM Zürich)
www.ispmz.ch

Institut tropical et de santé publique suisse (Swiss TPH)
www.swisstph.ch

Dans d'autres domaines liés à la santé

Service d'épidémiologie clinique
Service d'épidémiologie clinique des Hôpitaux universitaires genevois
www.hug-ge.ch/epidemiologie-clinique

Fondation Charlotte Olivier
www.fcho.ch

Institut universitaire d'histoire de la médecine et de la santé publique
Lausanne
Courriel hist.med@chuv.ch
www.chuv.ch/iuhmsp

Institut de droit de la santé
Faculté de droit et des sciences économiques
Université de Neuchâtel
Courriel messagerie.ids@droit.unine.ch 
www.unine.ch/ids

Réseaux

Réseau Drogues & Société
Le Réseau Drogues & Sociétés a été officiellement lancé lundi 28 novembre 2016. Sur mandat de la MILDECA, la Mission interministérielle française de lutte contre les drogues et les conduites addictives, il vise à promouvoir l'approche des sciences humaines et sociales dans la compréhension des problématiques addictives. Ce réseau interdisciplinaire et interprofessionnel, dont fait partie le GREA, vise à fédérer les chercheurs, doctorants, professionnels et militants/associatifs engagés sur les thématiques des addictions, des drogues et ce dans toutes les disciplines. Plus de renseignements sur le site du GREA. (11/2016)