Seniors et médicaments - publications

Un retraité suisse sur cinq prend des somnifères: La consommation de somnifères chez les personnes âgées est trop élevée en Suisse, notamment chez les femmes, selon une étude menée par le Centre universitaire de médecine générale et santé publique de Lausanne (Unisanté) et publiée dans la revue BMJ Open. Une personne de plus de 65 ans sur cinq a pris des benzodiazépines en 2017. Leur consommation est plus élevée dans les cantons latins. Article dans La Liberté. (01/2020)

Usage de tranquillisants, de somnifères et d’analgésiques puissants de la population résidente en Suisse: Les résultats de l'enquête CoRolAR du Monitorage suisse des addictions montrent qu'en 2015, 6.3% de la population qui réside en Suisse et qui est âgée d’au moins 15 ans a pris un somnifère ou un calmant au moins une fois au cours des 30 derniers jours (hommes: 4.2%; femmes: 8.5%). On observe une augmentation régulière de la prise de somnifères et de calmants avec l’âge par rapport à l'ensemble de la population : Si parmi les 15-19 ans, seulement 2.0% avaient fait usage quotidiennement de somnifères et/ou tranquillisants durant les 30 derniers jours, chez les personnes âgées de plus de 74 ans, ils étaient 13.6%. Communiqué d’Addiction Suisse. (04/2017)

Benzodiazépines chez les patients âgés: Les études cliniques montrent que la prescription de benzodiazépines augmente avec l’âge et se fait en dehors des indications reconnues. Elle est souvent inappropriée et abusive. Ses conséquences peuvent être très sérieuses et augmentent considérablement la morbidité et la mortalité des patients. Des stratégies de prise en charge multidisciplinaire existent qui permettent d’interrompre ces traitements. D’importantes campagnes de sensibilisation sont nécessaires pour corriger ce qui est devenu un réel problème de santé publique. Un article (pdf, 4p.) de Rosaria Del Giorno, Alessandro Ceschi et Luca Gabutti paru dans le numéro 08/2017 du Forum Médical Suisse. (03/2017)