Publications

Voir également notre page Tabac - International / Publications

L'agence américaine FDA veut rendre les cigarettes non addictives: Les autorités américaines ont annoncé leur intention de réduire la nicotine dans les cigarettes à un niveau qui ne provoque pas d'accoutumance pour les fumeurs. C'est la première fois qu'elles s'attaquent directement à une substance addictive. Selon l’administrateur de la Food and Drug Administration (FDA), les mesures dévoilées fin juillet font partie d'un plan plus étendu visant à décourager le public de fumer des cigarettes conventionnelles en faveur de produits contenant de la nicotine, mais moins nocifs, comme les cigarettes électroniques. Communiqué de la FDA et article sur Swissinfo. Réaction critique de médecins français à découvrir dans Le Figaro. (08/2017)

Un rapport de l’OMS conclut à une extension spectaculaire en 10 ans des politiques de lutte antitabac qui sauvent des vies: Le dernier rapport de l’OMS sur l’épidémie mondiale de tabagisme (anglais, pdf, 135p.) conclut qu’environ 4,7 milliards de personnes, soit 63% de la population mondiale, sont couvertes par au moins une mesure globale de lutte antitabac. Par rapport à 2007, le chiffre a quadruplé. Cependant, l’industrie du tabac continue d’entraver les efforts des gouvernements pour appliquer pleinement les interventions qui sauvent des vies et permettent des économies. Communiqué de l’OMS. En outre, la Suisse qui se place au 21ème rang sur 35 pays dans la lutte contre le tabagisme pourrait mieux faire. Article sur RTS Info. (07/2017)

Lettre au commissaire européen pour régulariser le snus en Europe: Dix-huit experts du tabac et de la santé publique ont écrit une lettre collective (anglais, pdf 7p.) à la Commission européenne pour demander la levée de l’interdiction du tabac oral, ou « snus » dans vingt-sept pays de l’UE. Selon ces scientifiques, cette mesure nuit à la santé des citoyens de l'Union européenne, protège le commerce de cigarettes traditionnelles et viole les principes-clés des traités ainsi que les objectifs de l'Union européenne pour une meilleure réglementation. (06/2017)

Bienfaits et limites du traité mondial anti-tabac: Entrée en vigueur en 2005, la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte anti-tabac (OMS-CCLAT) a permis d'obtenir une réduction de 2,5 points des taux de tabagisme dans le monde. Il reste toutefois beaucoup à faire contre ce fléau responsable de près de 6 millions de décès par an dans le monde, selon une étude de l’OMS, publiée dans la revue The Lancet Public Health. La mesure la plus fréquemment mise en oeuvre en 2014 était l'interdiction de fumer dans les lieux publics alors que l’interdiction de la publicité était la moins fréquemment appliquée. (04/2017)

Europe – Enquête comparative sur les prix du tabac et des boissons alcoolisées: Eurostat a mené en 2015 une enquête avec 38 pays européens, dont la Suisse, sur les prix des boissons alcoolisées et du tabac qui représentent en moyenne, respectivement 2% et 3% des dépenses des ménages. Les prix d’autres produits, tels que la nourriture et les boissons non alcoolisées ont également été passés sous revue. Les résultats sont exprimés en indices de niveau de prix (INP) et permettent de comparer les niveaux de prix des pays par rapport à la moyenne européenne. Sur les 38 pays pris en compte, La Norvège a les prix les plus élevés pour l’alcool et le tabac, alors que la Macédoine pratique les prix les plus bas. La Suisse se situe au 9ème rang des pays les plus chers pour l’alcool et au 5ème rang pour le tabac. Informations complémentaires en anglais sur le site d’Eurocare, résultats (en anglais) et communiqué de presse du 15 juin 2016 d’Eurostat sur le niveau des prix à la consommation en 2015. (06/2016)

The Tobacco Control Scale 2013 in Europe: Un rapport (anglais, pdf, 25 p.) de l'Association européenne des ligues nationales contre le cancer. La Suisse se place désormais en 18ème position sur l'échelle des pays européens en matière de politique du contrôle du tabac, alors qu'elle se trouvait en 11ème position en 2011. Ceci s'explique notamment par sa législation relativement permissive concernant la publicité pour le tabac et le fait qu'elle n'a pas ratifié la convention-cadre de l'OMS pour la lutte anti-tabac. (03/2014)

Interdiction de la publicité pour le tabac en Europe
Moins de trois ans après son entrée en vigueur, cette mesure a fait la preuve de son efficacité, a conclu la Commission européenne dans un rapport (pdf, 15 p.) relatif aux résultats obtenus grâce à la directive adoptée à cet effet. Communiqué de la Commission. (05/2008)

The Tobacco Industry's Successful Efforts to Control Tobacco Policy Making in Switzerland
Résumé et rapport (anglais, pdf, 127 p.) à télécharger sur le site du Center for Tobacco Control Research and Education de l'Université de Californie. (01/2001)

Conventions internationales

Protocole international sur le commerce illicite de produits du tabac: Ce trafic sabote la prévention du tabagisme dans le monde. C'est pourquoi l'Association suisse pour la prévention du tabagisme demande à la Suisse d'étiqueter chaque paquet de cigarettes pour faciliter les recherches de cigarettes illégales. Dans ce cadre, la deuxième série de négociations pour élaborer un protocole international sur le commerce illicite des produits du tabac s'est tenue le 20 octobre 2008 à Genève. Protocole (pdf, 72 p.) et page relative au protocole sur le site de l'OMS. (11/2012)

Convention-cadre pour la lutte anti-tabac ratifiée par 110 Etats: Selon la planification législative en cours, le Conseil fédéral doit présenter d'ici à 2007 son Message sur l'arrêté fédéral concernant l'adoption par la Suisse de la convention-cadre de l'OMS et proposer en consultation la révision de la loi sur les denrées alimentaires. A noter qu'en juillet 2016, la Suisse n'avait toujours pas ratifié cette convention qu'elle avait signée en juin 2004 déjà. Liste des états signataires. (11/2005)

La Convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac est entrée en vigueur le dimanche 27 février 2005: Depuis le 29 juin 2004, elle compte 168 signataires, dont la Suisse, et 57 pays sont déjà devenus Parties à la Convention. Son entrée en vigueur signifie que les Etats Parties doivent inscrire les dispositions générales de ce texte dans leurs législations et réglementations nationales. A compter de la date d'entrée en vigueur de la Convention dans un pays, celui-ci a, par exemple, trois ans pour prendre les mesures garantissant la présence de mises en garde sanitaires sur le conditionnement des produits du tabac ou cinq ans pour interdire complètement la publicité, la promotion du tabac et les activités de parrainage. Communiqué de l'Organisation mondiale de la santé. (24 février 2005).