Généralités

Dans le message relatif à la révision de la Loi sur les stupéfiants (pdf, 94 p.), du 9 mars 2001, l'origine de la politique dite des «quatre piliers» est rappelée:

«En 1991, le Conseil fédéral a donné suite aux recommandations figurant dans le rapport présenté en 1989 par la sous-commission «Drogue» et à la procédure de consultation correspondante en définissant une stratégie visant à réduire les problèmes de drogue. Cette stratégie repose sur quatre piliers: (...) Dans un document du 7 septembre 1994, intitulé «Position du Conseil fédéral sur les problèmes actuels liés à la drogue», le Conseil fédéral a défini ces quatre piliers comme étant les fondements de sa politique en matière de drogue, compte tenu de la LStup et des conventions internationales.» (page 9)

Il est également précisé:
«Au début des années nonante, les scènes ouvertes, surtout le Platzspitz et le Letten à Zurich, troublent gravement l'ordre public. Simultanément, elles illustrent l'ampleur du problème et participent à la conscientisation d'un large public tant national qu'international. Les villes, les cantons et la Confédération conjuguent leurs efforts pour mettre en place un modèle à quatre piliers - prévention, thérapie, réduction des risques et répression -, à quoi s'ajoutent des mesures innovatrices telles que le traitement avec prescription d'héroïne. Ces efforts permettent de fermer les scènes ouvertes. Lors de la deuxième Conférence nationale sur la drogue, qui a lieu en 1995, la politique des quatre piliers est confirmée.» (page 6)

Pour de plus amples informations:

  • Stratégie addictions
    Présentation et documents y relatifs sur le site de l'Office fédéral de la santé publique
  • Position générale «Financement du traitement des dépendances en Suisse» de la Coordination politique des addictions (NAS-CPA): L’Assemblée plénière de la NAS-CPA a adopté en mars 2017 la position générale «Financement du traitement des dépendances en Suisse» (pdf, 4p.). Ce document met en lumière les enjeux liés aux interventions et au financement du traitement des dépendances en Suisse. 
  • History channel (une page d'histoire)
    Rubrique sur le site de la Société suisse de médecine de l'addiction. Rassemble des documents ayant une valeur historique.
    À titre d'exemple, la motion (pdf, 5p.) déposée en 1979 par le conseiller national Moritz Leuenberger, futur conseiller fédéral.

Stratégie nationale addictions

1ère Conférence des parties prenantes sur la mise en œuvre de la stratégie nationale Addictions: Le 7 septembre 2017, les organes de la Plate-forme de coordination et de services dans le domaine des dépendances (KDS) ont rencontré d’autres acteurs de l’aide aux personnes dépendantes, de la médecine de l'addiction et du secteur sanitaire et social pour lancer la mise en œuvre de la stratégie. Résumé de la journée, programme, procès-verbal en allemand (pdf, 20p.) et présentation (allemand, pdf, 34p.) du Dr. Med. Markus Herdener, directeur du centre des troubles addictifs à la clinique psychiatrique universitaire de Zurich. (09/2017)

Les bases de la nouvelle Stratégie nationale Addictions sont posées:  De nouvelles substances telles que les neurostimulateurs sont venues s’ajouter à l’alcool, au tabac, aux drogues et aux médicaments, alors que les opiacés, longtemps au premier plan dans le dispositif d’aide et la politique des addictions, sont en recul ces dernières années. À côté de la problématique persistante liée à une consommation à risque d’alcool ou de tabac, il convient de s’intéresser aux nouvelles formes de dépendances non liées à des substances. La Stratégie nationale Addictions, qui a été lancée cette année, couvre tout l’éventail des dépendances et des addictions. Article sur Spectra online. (09/2017)

Des programmes nationaux aux stratégies nationales: La santé est un bien précieux et nous devons nous employer à la préserver notre vie durant, car elle n’est pas uniquement le fruit du hasard, loin de là. Elle est conditionnée en grande partie par notre comportement et notre environnement. Les programmes nationaux de prévention Alcool, Tabac, Alimentation et activité physique et le programme de mesures Drogue visaient justement à instaurer des conditions favorables. L’objectif du travail mené ces huit dernières années a été de maintenir ou de renforcer la qualité de vie de l’individu. La stratégie MNT et la stratégie Addiction prennent désormais le relais de ces quatre programmes nationaux qui se sont achevés à la fin de 2016. Divers articles à ce sujet publiés le 20 avril 2017 sur Spectra online. (04/2017)

Adoption du plan de mesures relatif à la stratégie nationale addictions 2017-2024: Lors de sa séance du 2 décembre 2016, le Conseil fédéral a approuvé le plan de mesures (pdf, 53p.) relatif à la stratégie nationale Addictions 2017-2024 (pdf, 88p.). Cette stratégie consiste à renforcer les compétences de tout un chacun en matière de santé, à prévenir les addictions, à apporter un soutien précoce aux individus à risque et à procurer l'aide nécessaire aux personnes présentant une addiction. L’Office fédéral de la santé publique sera chargé de mettre en œuvre le plan de mesures, en collaboration avec les principaux partenaires. Communiqué de l’OFSP. (12/2016)

Système de monitorage addictions: Le système de monitorage des addictions accompagnera la mise en œuvre de la Stratégie nationale Addictions à partir de 2017. Il permettra de contrôler l’atteinte des objectifs en se fondant sur des preuves et de poursuivre la planification de la stratégie addiction. (04/2016)

«La Stratégie nationale Addictions repose sur l’équilibre entre responsabilité personnelle et soutien à ceux qui en ont besoin.»: Dans le cadre de sa stratégie «Santé2020», le Conseil fédéral entend intensifier la promotion de la santé et la prévention des maladies. Renforcer la prévention, dépister et traiter les dépendances font partie de ces objectifs. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a élaboré, dans un processus participatif, une stratégie nationale Addictions pour les années 2017 à 2024, que le Conseil fédéral a approuvée à la mi-novembre 2015. Le plan de mesures ad hoc sera prêt d’ici fin 2016. Entretien avec Mme Andrea Arz de Falco sur Spectra online. (02/2016)

Le Conseil fédéral adopte la stratégie nationale addictions: Celle-ci repose sur les programmes actuels en matière de drogues, d'alcool et de tabac et tient également compte de nouvelles formes de dépendances. Cette stratégie vise à prévenir les addictions, à apporter un soutien précoce aux personnes à risque et à fournir de l'aide aux personnes concernées. Le Conseil fédéral a chargé le Département fédéral de l'intérieur (DFI) d'élaborer un plan de mesures d'ici la fin 2016. Communiqué de l'OFSP, Stratégie nationale addictions 2017–2024 (pdf, 88p.), Plan de mesures de la stratégie nationale addictions (pdf, 53p.), rapport sur les résultats de l'audition (pdf, 26p.) et résultats en bref sur le site de l'OFSP. (11/2015)

Stratégie nationale addictions: ouverture de la procédure d'audition: Cette stratégie, élaborée par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) en collaboration avec ses partenaires, est soumise à une procédure d'audition jusqu'au 11 juillet 2015. Elle veut intégrer dans une approche globale toutes les formes de dépendance et dépasser la politique fragmentée conduite jusqu'à maintenant. Elle a pour objectifs de prévenir les addictions, de réduire les dommages pour la santé, de fournir aux personnes dépendantes l'aide et les traitements nécessaires et d'éviter les retombées négatives sur la société. Voir le communiqué de l'OFSP. (05/2015)

Prises de position

GREAPrise de position (pdf, 27p.) qui salue son orientation mais regrette des problèmes de forme et de fond. Il demande de prendre en compte la vision globale de l'addiction et non pas seulement son volet sanitaire qui a tendance à dominer dans le document. (07/2015)
Conférence des directrices et directeurs cantonaux de la santéPrise de position (pdf, 2p.) de la CDS. (07/2015)
Association suisse des responsables cantonaux pour la promotion de la santé: Prise de position (pdf, 2p.) de l'ARPS. (07/2015)

Stratégies et programmes de prévention nationaux: Le magazine Spectra consacre son numéro de décembre 2014 (pdf, 16p.) à ce thème. (12/2014)

Défi addictions

Défi addictions: Le magazine Spectra consacre son numéro de septembre 2010 (pdf, 12p.) à ce thème. (09/2010)  

Défi addictions: Le rapport « Défi addictions » (pdf, 108p.) vise à diffuser une conception intégrée de la politique des addictions abordée sous la perspective de la santé publique. Fondé sur des considérations relevant de la politique sanitaire, il préconise d’élargir le domaine d’application de la politique des addictions en Suisse, mais également d’en modifier l’orientation stratégique. Dans ce but, il énonce dix lignes directrices qui doivent contribuer au développement d’une politique cohérente vis-à-vis de la consommation problématique de tous les types de substances psychoactives et des comportements à potentiel addictif. Un résumé (pdf, 8p.) de ce document existe également. (06/2010)

Publications en Suisse

UNGASS 2016 : des milliers d’appels à l’échelle mondiale pour en finir avec la guerre aux drogues: Des milliers de personnalités, leaders, individus et associations à travers le monde lancent, à la veille de la session extraordinaire de l'Assemblée générale des Nations Unies sur les drogues (UNGASS) du 19 au 21 avril 2016 à New York, un vibrant appel pour en finir avec la guerre aux drogues. Une lettre commune, accompagnée de la liste des signataires a été adressée au Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon afin qu'il exhorte les gouvernements à l’abandon irrévocable d’une approche désastreuse héritée des années 70. En Suisse, la Fédération des professionnels des addictions, qui regroupe les associations professionnelles des trois régions linguistiques, GREA, Fachverband Sucht et Ticino Addiction, a signé la lettre (pdf, 1p.), représentant ainsi les près de 400 personnes, dont des dizaines de personnalités, signataires (pdf, 2p.) de la pétition dans notre pays. La Suisse, pionnière avec la politique des quatre piliers, sera représentée à l'UNGASS par le Conseiller fédéral Alain Berset.
Communiqué de la Fédération des professionnels des addictions. (04/2016)

Déclaration d’Ascona: Réunis pendant trois jours pour l'Académie des Dépendances au Monte Verità à Ascona, des représentants du monde politique, de l'administration, des professionnels et des usagers ont formulé une nouvelle orientation en dix principes pour une politique moderne des addictions. La déclaration d’Ascona (pdf, 1p.) vise pour l'avenir un nouvel équilibre, valable pour toutes les consommations, pour une réduction globale des risques et des dommages des différents types de consommation. (12/2016)

La société civile appelle l'UNGASS à un examen de conscience: Quelque 200 organisations mondiales de la société civile ont publié une déclaration commune (en anglais) dénonçant la frilosité des gouvernements présents à l'UNGASS 2016, la session extraordinaire de l'ONU sur les drogues, en avril à New-York. Ils auraient, selon elles, du mal à reconnaître les conséquences dévastatrices des politiques punitives et répressives et rechigneraient à entamer des réformes pour sortir de la guerre aux drogues. Une information du GREA. (03/2016)

Politique de drogues internationale: Au sommaire du numéro de mars 2016 (pdf, 12p.) de Spectra, on trouve notamment un entretien avec Mme Ruth Dreifuss, ancienne conseillère fédérale; des articles sur l'UNGASS 2016, quelques défis relevés par la formation en matière de dépendances, la lutte mondiale contre le tabagisme, l'aide pour détecter précocement les jeunes vulnérables. (03/2016)

Les drogues sont-elles dangereuses? Estimations de la dangerosité des substances psychoactives: La Commission fédérale pour les questions liées aux drogues (CFLD) relève que la législation actuelle en matière de drogues, basée sur l'interdiction, ne suffit plus à faire face aux défis à venir. Elle demande en conséquence, pour toutes les substances aujourd'hui illicites, que soient développés des modèles de régulation qui permettent de les rendre accessibles et contrôlées par l'Etat. En outre, la politique doit continuer à promouvoir la responsabilité individuelle, protéger les groupes vulnérables et assurer aux personnes dépendantes l'assistance nécessaire. Communiqué. Cette étude (pdf, 106p.) de l'Université de Genève a été effectuée à la demande de la Commission fédérale pour les questions liées aux drogues (CFLD) qui a été remplacée dès 2016 par la Commission fédérale pour les questions liées aux addictions (CFLA). L'étude est parue dans le no 22b de la collection Sociograph. (12/2015)

Mehr Zieloffenheit in der Suchttherapie (Une attitude plus ouverte dans le traitement des addictions): On a longtemps prêché l'abstinence en matière de dépendance à l'alcool. Or les thérapies ciblées et la limitation de la consommation problématique d'alcool sont aussi des options qui ont fait leurs preuves. Des spécialistes de l'addiction ont défendu une attitude plus ouverte lors d'un congrès spécialisé qui s'est tenu à St-Gall. L'article en allemand (pdf, 3p.) d'Urs Thalmann, directeur de Mühlhof – Zentrum für Suchttherapie und Rehabilitation (Tübach/SG) est paru dans le no 2015/26 du Bulletin des médecins suisses. (07/2015)

Une politique qui manque singulièrement de cohérence: Article (pdf, 2p.) d'Irene Abderhalden, Monique Portner-Helfer et Frank Zobel, Addiction Suisse paru dans le no 2015/12 du Bulletin des médecins suisses. (03/2015)

Une chance unique pour une politique cohérente des addictions: Article (pdf, 1p.) de 
Barbara Weil, cheffe de la division Promotion de la santé et prévention de la FMH paru dans le no 2015/12 du Bulletin des médecins suisses. (03/2015)

Médecine de l'addiction: naissance d'une nouvelle discipline: Seul un patient sur dix concerné par une problématique d'addiction bénéficie d'un traitement. La Suisse doit promouvoir une médecine de l'addiction à large spectre qui inclut l'ensemble des acteurs et institutions concernées. Un article (pdf, 3p.) du Groupe interdisciplinaire concerné par la médecine de l'addiction paru dans le no 2015/12 du Bulletin des médecins suisses. (03/2015)

Position de la CFLD concernant la session extraordinaire de l'Assemblée générale des Nations unies sur le thème des drogues: En 2016, l'Assemblée générale de l'ONU consacrera une session extraordinaire au problème de la drogue (United Nations General Assembly Special Session UNGASS 2016). Ce cadre offrira l'occasion de débattre de façon ouverte et constructive de cette thématique complexe, possibilité qui n'a pas été saisie lors de l'examen de haut niveau effectué par la Commission des stupéfiants des Nations unies en 2014. À cette fin, la Commission fédérale pour les questions liées aux drogues (CFLD) a préparé un document d'orientation(pdf, 8p.). (11/2014)

Understanding Swiss drug policy change and the introduction of heroin maintenance treatment
Cet article de Riaz Khan, Yasser Khazaal, Gabriel Thorens, Daniele Zullino et Ambros Uchtenhagen est paru dans European Addiction Research, 2014, 20(4): 200-207. Son but est d'illustrer comment la Suisse a pu jouer un rôle pionnier dans le domaine du traitement de dépendance et la mise sur pied d'une politique en matière de drogues qui inclut la prescription médicale d'héroïne. Il décrit aussi le processus d'élaboration et la construction de coalitions lors des diverses phases du développement de cette politique. Résumé et article (anglais, pdf, 16p.). (08/2014)

Olivier Guéniat demande d'abandonner le modèle de la prohibition: Fort de son expérience du terrain mais aussi de celle de la sphère politique et internationale, Olivier Guéniat, le chef de la police du Jura, annonce que la répression est un échec et statue pour une réglementation des drogues. Il expose les dysfonctionnements de la politique drogue actuelle et annonce ses propositions pour sécuriser l'espace public dans un article (pdf, 3p.) paru dans le numéro 48 de Dépendances.
Voir également le communiqué du GREA. (01/2013)

Limites actuelles de la politique drogue: n° 48 de la revue Dépendances éditée par Addiction Suisse et le GREA. (2012)

La politique drogue en tant que politique de société: La commission fédérale pour les questions liées aux drogues (CFLD) a soutenu, développé et marqué la politique en matière des drogues dès son empreinte. Ce livre bilingue allemand/français peut être commandé auprès des éditions Seismo. Il offre une rétrospective sur cette politique et sur le rôle de la CFLD en tant que cellule de réflexion de notre politique drogue. Voir la brève présentation en français sur le site Passion du livre. (04/2012)

SuchtpolitikNuméro 2/2012 de Suchtmagazin. L'article (pdf, 5p.) Drogenpolitik als Gesellschaftspolitik: Rückblick und Ausblick" de Sandro Cattacin est en accès libre. 

Lutte contre la drogue: stupéfiantes contradictions?: Dans cet ouvrage publié aux éditions de l'Hèbe, deux assistants en droit de l'Université de Neuchâtel, Ludivine Ferreira et Alain Barbezat abordent 21 questions, traitées  sous un angle historique, juridique et criminologique. Informations complémentaires sur le site de l'Université de Neuchâtel. (12/2011)

En Suisse, la politique drogue s'est arrêtée au milieu du gué: Un article (pdf, 4p.) de Jean-Félix Savary, secrétaire général du GREA. (11/2011)

Du sommet des montagnes - L'évolution de la politique des drogues en Suisse et ses enseignements pour le monde: (From the Mountaintops What the World Can Learn from Drug Policy Change in Switzerland). Cet ouvrage (pdf, 68p.) de Joanne Csete paru aux éditions  Open Society Foundations est le premier d'une série d'études conjointes des fondations de l'Open Society et du Global Drug Policy Program qui entendent mettre en évidence les bonnes pratiques en matière de réforme de la politique des drogues. La version en anglais (56p.) est également disponible. (05/2010)

Assessing Drug Problems and Policies in Switzerland, 1998-2007: Rapport de recherche (anglais, pdf, 80p.) de Peter Reuter, Université du Maryland, États-Unis et Domenic Schnoz, Institut de recherche sur la santé publique et les addictions (Institut für Sucht- und Gesundheitsforschung, ISGF), Zurich. Le présent rapport analyse la politique en matière de drogue adoptée par la Suisse de 1998 à 2007 et décrit l'évolution de la problématique liée à la toxicomanie au moyen de données épidémiologiques et criminologiques. Ce faisant, l'étude procède également à une confrontation de ces données avec celles d'autres pays. (11/2009)

La politique suisse en matière de drogues - le modèle des 4 piliers, historique et perspectives
Dossier (pdf, 17p.) de l'Association romande et tessinoise des institutions d'action sociale (ARTIAS), préparé par M. Jean-Félix Savary, Secrétaire général du Groupement romand d'études sur les addictions (GREA). (2007)

Le modèle du cube - nouveau paradigme d'une politique des addictions: Dépendances n° 29, revue éditée par le GREA et l'ISPA. (2005)

La politique des dépendances face aux nouveaux défis de l'action publique: Dépendances n° 25. Le texte d'Yann Boggio La vérité est sous le tapis est en accès libre. (2005)

«psychoaktiv.ch» - D'une politique des drogues illégales à une politique des substances psychoactives: Cet ouvrage de la Commission fédérale pour les questions liées aux drogues (CFLD)présente de quelle manière un état tel que la Suisse pour passer d'une politique des drogues illégales à une politique globale des substances psychoactives. Version de travail (pdf, 83p). (2005)