Ressources et formes d'intervention

Praticien Addiction Suisse
Ce site national a été spécifiquement conçu dans le but de soutenir les médecins de famille et les médecins d'urgence, les pharmaciens, les services de santé en milieu pénitentiaire ainsi que les intervenants en psychiatrie. On y trouve de nombreuses informations (substance, consommation, effets, détection, traitement, etc.) au sujet de la nicotine , ainsi que des produits dérivés du tabac (cigarette électronique, etc).

Substituts nicotiniques
Une liste des substituts niconiques décrivant leurs principes et leur utilisation est disponible Le site Stop-tabac.ch.

Treatobacco.net
Treatobacco.net est destiné aux personnes qui travaillent sur le traitement de la dépendance au tabac dans le monde entier.
www.treatobacco.net

Prise en compte du tabagisme dans les lieux spécialisés en addiction: Le Fachverband Sucht, Ticino Addiction et le GREA ont ellaboré ensemble des recommandations (pdf, 3p.) pour la "Prise en compte du tabagisme dans les lieux spécialisés en addiction". Ces recommandations visent à améliorer la coordination et l’intégration des questions traitant des addictions au sens large, dont le tabac, au sein des communautés professionnelles spécialisées dans le domaine des addictions. Elles ont pour but d'optimiser la sensibilité et le développement de l’offre des lieux spécialisés en addiction face au tabagisme ne doivent pas être discriminantes, stigmatisantes ou moralisatrices. (06/2012)

Interventions en cabinet médical

Fiches d’information du domaine de la tabacologie à l’attention des médecins: Dans une série d’articles, Primary Hospital Care a publié des fiches d’information issues du domaine de la tabacologie afin de faire connaître les formes typiques de consommation, les effets sur la santé, les cadres légaux et les stratégies thérapeutiques. Les fiches d’information «Cannabis» (PHC 20/2016), «Cigarette» (PHC 07/2017), «Pipe à eau/narguilé» (PHC 02/2018) et «Cigares et cigarillos» (PHC 04/2018) et «Snus/tabac destiné à un usage oral» (PHC 13/2018) ont déjà été publiées. La dernière en date a été publié dans le numéro 19/2018 et concerne la «Cigarette électronique». (10/2018)

Patientes et patients fumeurs traités dans les cabinets médicaux: En 2016, une enquête concernant les conseils en matière de sevrage tabagique a été réalisée auprès du corps médical. Il s’avère que dans les cabinets médicaux, la question de la désaccoutumance au tabac a encore gagné en importance par rapport aux années précédentes. En outre, les cours de formation continue ont un effet positif sur la propension des médecins à intervenir. Un article (pdf, 2p.) à découvrir dans le numéro 2017/18 du Bulletin des médecins suisses. (05/2017)

Consultation en matière de tabagisme dans les cabinets médicaux et dentaires en Suisse: Cette recherche du Monitorage sur le tabac Suisse (TMS) donne des informations sur la prise en charge médicale des fumeurs, du point de vue des fumeurs et des anciens fumeurs de 14 à 65 ans dans la population suisse. Les résultats reflètent la perception subjective des patients de cette prise en charge par les médecins, les cabinets dentaires et les pharmacies. Rapport en allemand (pdf, 62p.) et résumé en français (pdf, 9p.). Les résumés sont disponibles en allemand, en français et en italien. (2010)

Tabagisme - Intervention dans les cabinets dentaires: Le projet « Tabagisme - Intervention dans les cabinets dentaires » fait partie du projet national d'arrêt du tabagisme. L'objectif principal de ce projet d'AT-Suisse est de motiver et d'habiliter les professionnels du cabinet dentaire à donner des conseils aux fumeurs et fumeuses.

Interventions en ligne

Application Smokefree Buddy: Arrêter de fumer avec le soutien d’une amie ou de son partenaire, c’est plus facile. Dans le cadre de la campagne de prévention du tabagisme SmokeFree, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) et ses partenaires lancent une nouvelle application pour téléphones mobiles qui offre une aide interactive. L’application SmokeFree Buddy met en lien une personne qui veut arrêter de fumer avec une autre qui la soutient dans sa démarche. Grâce à des réponses établies avec des spécialistes, elle combine appui professionnel et soutien personnalisé. Communiqué de l'OFSP. (09/2015)

Le journal du fumeur: A l’occasion de la Journée mondiale sans tabac (le 31 mai), le CIPRET Jura et Vivre sans fumer unissent leurs forces pour lancer un projet innovant dans les domaines de la prévention du tabagisme et de l’aide à la désaccoutumance. Ces centres de compétences jurassien et neuchâtelois en prévention du tabagisme ont développé un outil digital permettant de mesurer sa consommation de tabac. Le principe du journal du fumeur est de documenter chacune de ses consommations (cigarette, vapoteuse, chicha, etc.) de manière ludique et facile sur son smartphone ou son ordinateur. Une synthèse de sa propre consommation est ensuite fournie. Communiqué de presse. (05/2019)
www.journaldufumeur.ch

Stop-tabac.ch: Site de l'Institut de Santé Globale (Faculté de Médecine, Université de Genève, Suisse). Il est développé par des professionnels de la santé et offre une aide sur mesure et gratuite à ceux qui veulent en finir avec le tabac.
www.stop-tabac.ch

  • Application pour appareils mobiles sous Android et iPhone: Lancée par Stop-tabac.ch, les fumeurs ou ex-fumeurs ont la possibilité de participer à l'évaluation de cette application sous Android ou iPhone avant de l'utiliser. (01/2016)

Publications

Les vapoteurs fument moins de cigarettes mais rechutent plus: L'équipe de Ramchandar Gomajee, chercheur à l'Inserm et à l'université Paris-Sorbonne, a suivi pendant près de deux ans 5.400 fumeurs quotidiens et 2.025 anciens fumeurs. Cette étude publiée le 15 juillet dans le journal JAMA Internal Medicine conclut que les fumeurs qui utilisent la cigarette électronique ont tendance à diminuer leur consommation de tabac et à davantage tenter d'arrêter que les autres fumeurs. Toutefois, la vape est aussi associée à une plus grande probabilité de rechute. Article sur nouvelobs.com. (07/2019)

Les stratégies d'arrêt du tabac visant la réduction du stress pourraient être plus efficaces chez les femmes: Selon le National Institute of Drug Abuse (NIDA) aux Etats-Unis, les femmes ont 31% moins de chances de réussir à arrêter de fumer, en partie parce que l'on pense que la thérapie de substitution à la nicotine est plus efficace chez les fumeurs de sexe masculin. Par contre, des études en laboratoire suggèrent que les femmes ont plus envie de fumer quand elles sont stressées. Dans un article publié en ligne par Nicotine & Tobacco Research, des chercheurs de la Medical University of South Carolina (MUSC) présentent les résultats d'une étude réalisée auprès de 177 fumeurs et fumeuses. Dans l’étude, les fumeuses ressentaient plus de stress et de manque d’énergie que les fumeurs après avoir observé des images induisant un stress. Article en anglais dans ScienceDaily. (02/2019)

La cigarette électronique aide-t-elle vraiment à arrêter de fumer?: Alors que chez de nombreux chercheurs et experts, le scepticisme à l'encontre de la cigarette électronique continue de gagner du terrain, la santé publique anglaise a récemment affirmé en se basant sur un rapport que vapoter serait 95% moins dangereux que fumer des cigarettes classiques. Mais aussi que cette méthode pourrait véritablement aider les fumeurs à mettre fin à leur tabagisme. Vapoter est-il donc plus sûr que fumer? Bien que cette affirmation soit possible voire probable, plus d'études seront nécessaires afin de connaître les véritables risques liés à la cigarette électronique. Un article à découvrir sur maxisciences.com. (01/2019)

Arrêt du tabac – Méthodes efficaces et place de la vaporette: L’arrêt du tabac est très bénéfique pour la santé, surtout si l’arrêt est précoce, avec une réduction de la mortalité et un allongement de l’espérance de vie. Cesser de fumer diminue le risque de développer de multiples maladies dues au tabac et ralentit leur évolution. Cet article du Dr. med. Jean-Paul Humair, Service de Médecine de premier recours Hôpitaux Universitaires de Genève est paru dans le no 19/2018 de Primary and Hospital Care. On y trouve également une fiche d’information sur la cigarette électronique. (10/2018)

Monitorage suisse des addictions – Désaccoutumance tabagique en Suisse en 2015: En 2015, une personne qui fume sur deux (52.8%) disait souhaiter arrêter de fumer ; une part en augmentation depuis le début du Monitorage des addictions : +11.4 points de pourcent par rapport à 2011. Cette tendance s’observe tant chez les fumeurs/ses quotidiens/nes que chez les occasionnels/les. Rapport (pdf, 79p.) d’Addiction Suisse dans le cadre du Monitorage suisse des addictions. Communiqué de presse de la Ligue pulmonaire à ce sujet. (10/2016)

L'arrêt du tabac aurait un effet direct sur la fréquence d'une forme grave d'AVC: Une étude finlandaise "Incidence of subarachnoid hemorrhage is decreasing together with decreasing smoking rates" parue dans la revue spécialisée Neurology suggère que le fait d'arrêter de fumer aurait un impact immédiat et très important sur le risque de souffrir de la forme la plus grave d'AVC : l'hémorragie méningée. Elle révèle en effet une chute rapide et drastique du nombre d'hémorragies cérébrales qui coïncide avec une diminution du tabagisme dans le pays ces 20 dernières années. Article sur sciencesetavenir.fr. (08/2016)

L’Université de Genève démontre qu’une récompense financière encourage les fumeurs à arrêter la cigarette: L’argent est plus efficace que les patchs de nicotine et les conseils de médecins pour arrêter de fumer. C’est ce que vient de démontrer l’Université de Genève (UNIGE), au terme d’une étude ("Effects of Large Financial Incentives for Long-Term Smoking Cessation") sur 800 volontaires genevois dont le revenu ne dépasse pas 50 000 fr. annuels et qui souhaitaient arrêter de fumer. Les résultats ont été publiés dans le Journal of the American College of Cardiology (Volume 68, Issue 8, August 2016). Communiqué de l'Université de Genève. (08/2016)

Fumer durant la grossesse modifie chimiquement l’ADN du fœtus: Fumer pendant la grossesse modifie chimiquement l'ADN du fœtus avec des effets néfastes durables sur l'enfant confirme une étude internationale publiée le 31 mars aux Etats-Unis, l'une des plus vastes effectuée à ce jour sur le sujet. Cette étude "DNA Methylation in Newborns and Maternal Smoking in Pregnancy: Genome-wide Consortium Meta-analysis", parue dans la revue American Journal of Human Genetics, suggère une explication possible pour le lien observé entre le tabagisme de la mère pendant qu'elle était enceinte et des problèmes de santé de son enfant. Les modifications chimiques de l'ADN fœtal sont similaires à celles observées chez des fumeurs adultes. Or, environ la moitié de l'ADN affecté par le tabagisme est lié à des gènes jouant un rôle dans le développement des poumons et du système nerveux ainsi que dans des cancers résultant du tabagisme ou encore dans des défauts de naissance comme le bec-de-lièvre. Article du Hufftington Post. (04/2016)

Acute Respiratory and Cardiovascular Admissions after a Public Smoking Ban in GenevaÉtude (anglais, pdf, 6p.) de Humair J-P, Garin N, Gerstel E, Carballo S, Carballo D, et al. parue dans PLOS One Volume 9, Issue 3 e90417. (03/2014)