Actualités

Médicaments opioïdes: s'injecter à moindres risques

La brochure «Médicaments opioïdes: s’injecter à moindres risques» (pdf, 20p.) est un outil d’information qui permet de conseiller les personnes qui souhaitent réduire les risques associés à l’injection de médicaments opioïdes. Publiée par le Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, elle est également disponible en anglais. Informations complémentaires et commande.

Binge drinking - Effets différentiels de l’alcool sur la mémoire des adolescents selon le genre

La consommation excessive d'alcool (BD) se caractérise par une consommation intermittente de grandes quantités d'alcool dans de courtes périodes. Ce type de consommation, fréquent chez les adolescents, a été associé à une altération des capacités d’apprentissage et de mémorisation. De plus, des données suggèrent que les filles adolescentes seraient plus vulnérables aux effets neurotoxiques de l’alcool sur la cognition. Les auteurs de l’étude ”Differential Effects of Alcohol on Memory Performance in Adolescent Men and Women with a Binge Drinking History” ont étudié la relation entre des antécédents de BD et les effets d’une exposition aiguë à l’alcool sur les performances d’apprentissage et de mémorisation chez des adolescents garçons et filles. Ils ont plus particulièrement mesuré la mémoire visuelle immédiate et la mémoire de travail de ces adolescents. Article sur Addict’Aide.

Guide pour soutenir l’évaluation des politiques des addictions

L'évaluation est essentielle pour une élaboration efficace des politiques des addictions. Elle contribue à garantir que les politiques et les programmes ont l'effet escompté, optimisent les ressources et n'entraînent pas de conséquences négatives involontaires. L’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT) lance donc un nouvel ensemble de ressources en ligne destinées à informer et à soutenir l'évaluation des politiques antidrogue, et notamment un guide (anglais, pdf, 27p.) en sept étapes. Ce dernier résume les principales questions concernant l'évaluation dans ce domaine. Communiqué de l’OEDT.

Risque de réhospitalisation chez les personnes admises en service d’urgences pour alcoolisation aigue

Les cliniciens italiens, auteurs de cette étude parue dans la revue Addicted Behaviours (Volume 77), ont identifié plusieurs facteurs de risque indépendants permettant de prédire le risque de réhospitalisation aux urgences pour alcoolisation aigue dont principalement: (1) un antécédent d’abus d’alcool, (2) des antécédents de traumatismes physiques (chute, fracture, etc.) ou de troubles psychiatriques et (3) une situation sociale particulière (soit SDF, soit incarcération). Dans le groupe identifié comme à haut risque (présence de ces trois facteurs), le risque de réhospitalisation pour alcoolisation aigue était de 20% dans les 10 jours faisant suite à l’hospitalisation initiale, et de 50% dans les 6 mois faisant suite à l’hospitalisation initiale. Article sur Addict’Aide.

La Suisse à la traîne en matière de protection de la jeunesse

Les enfants et les adolescents sont massivement exposés à la publicité pour les produits du tabac alors que le risque de dépendance est particulièrement élevé dans ce groupe d’âge. En comparaison avec d’autres pays européens, la Suisse reste à la traîne en matière de protection de la jeunesse. Le tabagisme reste la principale cause de cancer – d’où l’engagement de la Ligue contre le cancer, qui a mis en place différentes mesures en vue de prévenir la consommation de tabac. Communiqué de la Ligue suisse contre le cancer.

Les personnes qui fument sous-estiment le risque de maladie

Le message « Parmi les victimes d’un infarctus ayant moins de 50 ans, 75 % fument », de la nouvelle vague de la campagne SmokeFree, explique que les personnes qui fument sont plus exposées aux maladies cardio-vasculaires que la moyenne de la population. Deux tiers des fumeurs sont bien conscients des dangers généraux liés à la consommation de tabac. Il n’empêche qu’ils sous-estiment leur propre risque de maladie. Communiqué de l’OFSP et spots TV de la campagne SmokeFree.

Consommation d’alcool, de tabac et de drogues illégales en Suisse en 2016

En 2016, 25,3 % des personnes âgées de 15 ans et plus fumaient, soit un quart de la population. 85,9 % de la population suisse âgée de 15 ans et plus consommait de l’alcool. Plus de la moitié de la population en consommait au moins une fois par semaine et une personne sur dix tous les jours. En outre, plus d’un cinquième de la population présentait une consommation à risque. Enfin, Le cannabis reste la substance illégale la plus fréquemment consommée en Suisse. En 2016, 7,3 % de la population suisse de 15 ans ou plus a consommé du cannabis au moins une fois durant les 12 mois ayant précédé l'enquête. Rapport 2016 (pdf, 194p.) du monitorage suisse des addictions et fiches d’information de l'Office fédéral de la santé publique sur l’alcool (pdf, 4p.), les drogues illégales (pdf, 2p.) et le tabac (pdf, 2p.) en 2016.

Royaume-Uni – Manque d’information sur la consommation à moindre risque sur les étiquettes des boissons alcooliques

Selon un rapport du Alcohol Health Alliance (AHA) intitulé « Droit de savoir: les étiquettes des boissons alcooliques donnent-elles aux consommateurs l'information dont elles ont besoin? », les marques d'alcool peinent à fournir des informations correctes sur les lignes directrices du Royaume Uni relatives à la consommation d'alcool à faible risque, introduites il y a plus d’une année et demie. Cette étude impliquait des chercheurs qui examinent l'étiquetage des produits des boissons alcoolisées dans les supermarchés et les autres commerces en Angleterre, au Pays de Galles et en Ecosse. Communiqué de l’IAS – Institute of Alcohol Studies.

La réduction des risques entre pratique médicale et sensibilisation de l’opinion

Le PD D. Marcus Herdener est directeur du centre de conseil aux toxicomanes et médecin-chef adjoint de la clinique de psychiatrie, de psychothérapie et de psychosomatique à la Clinique universitaire psychiatrique de Zurich. Fort d’une longue expérience dans le traitement des toxicomanes, il est un fervent partisan du concept de réduction des risques. Entretien sur Spectra online.

Traitement avec prescription d’héroïne en Suisse en 2016

En 2016, 145 admissions et 157 départs ont été enregistrés. Parmi les admissions, on dénombre 83 premières admissions (57,2 %), 30 réadmissions dans la même institution (20,6 %) et 24 admissions à la suite d'un transfert depuis un autre centre HeGeBe. Les résultats de l’enquête 2016 (pdf, 20p.) sont disponibles en ligne sur le site de l’Office fédéral de la santé publique.

 

 

Événements

Formations QuaThéDA 2017 - 2019

Le programme des formations QuaThéDA 2017 - 2019 proposé par Infodrog est en ligne.

24 octobre 2017 – Pilules miracle ou mirages médicaux? L’exemple du Baclofène

Cette conférence table-ronde est organisée dans le cadre des manifestations grand public « Dialogue santé et société » mises sur pied par le Département universitaire de médecine et santé communautaires du CHUV. Débutant à 18h, cette table-ronde sera l’occasion de revenir sur « l’affaire baclofène » et d’interroger le rapport complexe que nos sociétés entretiennent avec les médicaments et les promesses de guérison expresse. Entrée libre et gratuite. Invitation.

Lieu: Auditoire César Roux, CHUV, Lausanne

26 octobre 2017 au 21 juin 2018 - CAS en addictions

Cette formation qui s’adresse aux professionnels du champ des addictions a pour but de construire une connaissance d'ensemble permettant aux participant-e-s de prendre en charge de manière intégrée des personnes présentant-e-s une problématique addictive. Un accent particulier est mis sur les dimensions interdisciplinaires et interprofessionnelles de l'apprentissage. Renseignements complémentaires et inscription sur le site de la Fordd. Délai d’inscription : 31 août 2017

Lieu: Lausanne, Genève

26 octobre 2017 au 4 décembre 2018 - DAS en addictions

Ce programme de formation qui s’adresse aux professionnels du champ des addictions favorise l'approfondissement des compétences professionnelles et une meilleure compréhension entre les différents partenaires professionnels. Les thématiques abordées et les "outils" proposés aux apprenants ont pour finalité de développer une culture professionnelle commune entre tous les intervenants, afin de favoriser la collaboration et le travail en réseau caractéristique du champ de l'addictologie. Renseignements complémentaires et inscription sur le site de la Fordd. Délai d’inscription : 31 août 2017

Lieu: Lausanne, Genève

26 et 27 octobre 2017 - Addiction et parentalité: implications au sein de la famille et possibilités d’intervention

Cette formation de deux jours proposée par Addiction s’adresse aux professionnel-le-s travaillant en lien avec des parents dépendants. L’objectif est de leur donner des clés pour aborder cette thématique avec les parents dépendants et des stratégies pour soutenir leurs compétences parentales. Programme et inscription sur le site d’Addiction Suisse

Lieu: Addiction Suisse, Av. Ruchonnet 14, Lausanne

26 octobre 2017 - Enfants, parents et cannabis: Quand le dialogue semble impossible

Cette conférence «Figli, genitori e canapa. Quando il dialogo sembra impossibile» a lieu à Locarno. Elle est proposée par l’Antenne ICARO de l’Association communauté familiale. Son objectif est de réfléchir ensemble à ce qui arrive aux jeunes, comprendre leur malaise, et comprendre également celui des adultes, parfois désorientés et désarmés face aux premières consommations de cannabis ou d’autres substances. Flyer de présentation et mail de confirmation sur la page facebook de l’Antenne ICARO

Lieu: Aula magna, lycée cantonal de Locarno

2 novembre 2017 - Séminaire de l’AT 2017

Les thèmes abordés seront les suivants: «nouveaux» produits du tabac, politique en matière de tabac, atelier Hospital Quit Support, 17e Clinical Update «Vivre sans tabac», résultats de l’évaluation sur le Programme national d’arrêt du tabagisme, protection contre le tabagisme passif et environnement sans fumée dans les espaces extérieurs, projets pour la jeunesse. Programme et inscription sur le site de l’AT

Lieu: Best Western HOTELBERN et Hotel Kreuz, Berne

3 novembre au 1er décembre 2017 - Formation de base en addictions

Ce cycle de formation de 5 journées permet de mieux comprendre le sens de la consommation de psychotropes ainsi que le processus qui contribue au développement d'une situation à risque. Elle vise l’acquisition d’outils pour repérer les situations de vulnérabilité et pour orienter les personnes. Une attention particulière sera portée à l’apprentissage de l’approche motivationnelle qui permet de créer des conditions favorables pour pouvoir parler avec la personne concernée. Renseignements complémentaires et inscription sur le site du GREA

Lieu: GREA, Lausanne

6 et 7 novembre 2017 - Prise en charge de l'usager en situation d'overdose et gestes de premiers secours

Cette formation vise à transmettre les contenus d’une réduction des risques liés à la consommation de substances psychoactives. Liant les aspects théoriques et pratiques (entraînement sur mannequin, réflexion sur des cas concrets à l’aide de vignettes, mise en situation sous forme de jeu de rôle), elle permet aux participants d’acquérir des gestes et des comportements adéquats dans la perspective de les transmettre aux usager-ères en phase de consommation active. Renseignements complémentaires et inscription sur le site du GREA

Lieu: GREA, Lausanne

14 et 15 novembre 2017 – Alcool et vieillesse : Comment aborder le sujet ?

Proposée par Pro Senectute, cette formation s’adresse aux acteurs du champ médico-social et aux bénévoles engagés auprès de personnes âgées. L’objectif est d’acquérir des connaissances de base en alcoologie, de savoir repérer des signes de difficultés liées aux comportements de consommation excessive et d’expérimenter l’approche motivationnelle. Inscription sur le site de Pro Senectute.

Lieu: GREA, Lausanne