Au sujet de la substance

Addiction Suisse
Faits et chiffres sur la cocaïne

Centre de toxicomanie et de santé mentale - CAMH (Canada)
Page d'information consacrée à la cocaïne

Drogues info service (France)
Fiche consacrée  à la cocaïne et fiche sur le crack

Drugs-just say know
Fiche consacrée à la cocaïne 

DrugWise (UK)
Page d'information consacrée à la cocaïne et au crack

Erowid (en anglais)
De nombreuses informations sont disponibles sur la cocaïne et le crack

Infor-drogues (Belgique)
Pages d'information sur la cocaïne et le crack 

Nuit-blanche?
Page d'information consacrée à la cocaïne

Observatoire européen des drogues et des toxicomanies - OEDT (EMCDDA en anglais)
Profil de la cocaïne et du crack

Observatoire français des drogues et des toxicomanies - OFDT
Page d'information sur la cocaïne et le crack

Rave it safe
Fiche consacrée à la cocaïne

Substance Abuse and Mental Health Services Administration - SAMHSA (USA)
Page d'information consacrée aux stimulants, dont la cocaïne

The National Institute on Drug Abuse - NIH (USA)
Fiche consacrée à la cocaïne et page d'information sur la cocaïne

Brochures

Cocaïne - La ligne étroite entre "de temps à autre" et "toujours plus": Ce mini-flyer (pdf, 2 p.) disponible en ligne offre aux personnes qui consomment occasionnellement de la cocaïne des informations concises sur les risques liés à sa consommation.cocaïne. Il peut être commandé auprès d’Addiction Suisse. (2013)

Flyer Cocaïne: Ce flyer donne aux adolescents des informations succinctes sur les effets et les risques inhérents à la consommation de cocaïne. Il peut être commandé auprès d’Addiction Suisse. (2012)

Focus «Cocaïne»: La cocaïne: une plante sacrée, un remède "miracle" et une drogue à la mode. La cocaïne passe pour la drogue stimulante par excellence. Mais quels sont exactement les effets de la cocaïne? Produit-elle une dépendance? Quels peuvent en être les effets négatifs? Et que peut-on faire en matière de prévention? Cette brochure (pdf, 4 p.) est disponible en ligne et peut être commandée auprès d'Addiction Suisse. (2017)

Publications

Lien entre délinquance et consommation d’opiacés, de crack et de cocaïne: Des chercheurs britanniques ont effectué une revue systématique de la littérature afin de déterminer le lien temporel existant entre la consommation d’opiacés/ de crack/ de cocaïne et la délinquance. Les données disponibles suggèrent que l’initiation aux opiacés/au crack accélère la délinquance déjà existante, particulièrement en ce qui concerne le vol. Article (en anglais, pdf, 13 p.) en ligne sur le site de l’International Journal of Drug Policy. (03/2017)

De la cocaïne dans les yeux des poissons: Une étude de l'Institut de recherche de l'eau du domaine des EPF (Eawag) et de l'université de Zurich a révélé des faits surprenants : elle montre, grâce à une nouvelle technique d'imagerie, que la cocaïne s'accumule dans les yeux des poissons zèbres. Les résultats indiquent que, dans le contexte aquatique, l'évaluation des polluants, et en particulier des psychotropes, doit être conçue différemment, par exemple, des tests de médicaments sur les rongeurs. Et ils montrent surtout qu'il est encore hasardeux de transposer à l'homme ou aux mammifères les connaissances sur les mécanismes d'absorption et d'action de la cocaïne acquises sur les poissons. Communiqué de presse de l’Eawag. (10/2016)

Neuchâtel - Bilan de l'Opération NARKO: Lancée pour lutter contre la vente de rue de cocaïne, elle a mis en relief la nécessité de renforcer la cohérence de la chaîne pénale, soit entre la Police neuchâteloise, le Ministère public et le service pénitentiaire, mais aussi la coordination opérationnelle entre les services concernés, notamment avec le Service des migrations. La nouvelle politique criminelle a été mise en place par les autorités politiques et judiciaires en la matière afin de gagner en efficience. Communiqué du 14 mars 2016. (03/2016)

Suivi de la consommation de drogue dans les eaux usées: Les eaux usées contiennent des traces des drogues consommées et de leurs métabolites. En les analysant, il est possible d’évaluer la consommation de drogue - non pas des individus mais des villes dans leur globalité. Une étude réalisée en 2012 et 2013 dans 42 villes européennes montre que Bâle, Genève, Saint-Gall et Zurich sont fortes consommatrices de cocaïne tandis que Berne se situe dans la moyenne et qu’Anvers et Amsterdam arrivent en tête. Communiqué de presse de l’Institut de recherche de l’eau dans le domaine des EPF. Sur ce thème, voir également l’étude "Wastewater analysis and drugs - a European multi-city study" disponible sur le site de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies. (05/2014)

Conséquences sanitaires d'urgence de la consommation de cocaïne en Europe: Cette étude fait un examen du monitoring des situations d'urgence aiguës liées à la drogue dans 30 pays européens. Elle fait état de niveaux de morbidité substantiels qui découlent de la consommation de cocaïne. Cette publication (anglais, pdf, 59 p.) est disponible en ligne sur le site de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies. (04/2014)

Risques liés à la consommation d'opiacés, d'amphétamines et de cocaïne: Le rapport "The levels of use of opioids, amphetamines and cocaine and associated levels of harm: summary of scientific evidence" est disponible en ligne sur le site de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies. (03/2014)

Les villes suisses en tête en matière de consommation de cocaïne: Environ 360 kg de cocaïne sont consommés quotidiennement en Europe. C'est ce que rapporte une équipe internationale de scientifiques avec le concours de l'Institut de recherche de l’eau dans le domaine des EPF (Eawag), dans un numéro de la revue spécialisée Science of the Total Environment, intitulé Comparing illicit drug use in 19 European cities through sewage analysis. Les chercheurs ont analysé les eaux usées d'environ 15 millions de personnes dans 19 villes européennes en vue d'y déceler la présence de différentes drogues. Communiqué de l'Eawag. (08/2012)

Cocaïne, données essentielles: En France, le nombre de personnes déclarant consommer de la cocaïne au moins une fois dans l'année est d'environ 400'000 individus, ce qui fait de cette substance la deuxième drogue illicite en termes d'usage (derrière le cannabis). Au-delà de ce rang, la place de la cocaïne a indéniablement changé au cours des 15 dernières années, rendant cette drogue incontournable dans le paysage des substances illicites et son observation indispensable. Cet ouvrage publié par l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) est le résultat d'un travail collectif mené par les équipes et les spécialistes proches de l'OFDT qui rassemble l'ensemble des données les plus récentes sur la question. Présentation de la publication et rapport complet (pdf, 232 p.). (03/2012)

Les carrières de consommation de cocaïne chez les usagers «cachés»
Dynamique de l'usage, conséquences de la pratique et stratégies de contrôle chez des consommateurs de cocaïne non connus du système de prise en charge social et sanitaire et des institutions répressives
: Seule une partie des usagers de cocaïne est connue des institutions sociosanitaires ou répressives. Publiée par l’OFDT, cette enquête qualitative (pdf, 274 p.) dont les données ont été recueillies en 2006-2007 dans huit agglomérations françaises, repose sur l'analyse de cinquante entretiens conduits avec des consommateurs appartenant à la population d'usagers «cachée». (02/2011)

Cocaïne: A European Union perspective in the global context: Ce rapport conjoint (anglais, pdf, 44 p.) de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT) et d'Europol met en lumière les techniques de plus en plus sophistiquées utilisées pour dissimuler de la cocaïne avant son importation en Europe. Cette analyse présente des informations sur la façon dont la cocaïne est illégalement produite et introduite dans l'UE, sur les personnes impliquées, les itinéraires empruntés et l'étendue du problème en Europe. Certaines actions visant à réduire l'offre, déjà mises en œuvre à l'échelle européenne, sont également analysées. Communiqué de presse conjoint de l'OEDT et d'Europol. (04/2010)

Traitement

A cognitive-Behavioral Approach: Treating Cocaine Addiction
Ce manuel de Kathleen M. Carroll est disponible en ligne sur le site du National Institute on Drug Abuse (NIDA).

Cocaïnomanes anonymes
Les principes de ce groupe d'entraide sont exposés ("12 étapes et 12 traditions"); un auto-test de la cocainomanie est proposé.
www.caswitzerland.ch

Praticien Addiction Suisse
Ce site national a été spécifiquement conçu dans le but de soutenir les médecins de famille et les médecins d'urgence, les pharmaciens, les services de santé en milieu pénitentiaire ainsi que les intervenants en psychiatrie. On y trouve de nombreuses informations (substance, consommation, effets, détection, traitement, etc.) au sujet de la cocaïne

Snow Control
Cet outil en ligne (en allemand) développé par le centre ARUD de Zurich et l'ISGF est proposé aux personnes qui ont une consommation problématique de cocaïne

Traitement de la dépendance à la cocaïne - une entreprise multimodale: Un article (pdf, 4 p.) de Michael Schaub et Rudolf Stohler paru dans Forum Médical Suisse, no 25/2010. (2010)

Modifier l’environnement permet d’améliorer le traitement de la dépendance à la cocaïne: Au-delà de l’impact, toujours plus ou moins discuté, de l’efficacité des prises en charge médicamenteuses dans le traitement de l’addiction, quelle place faut-il raisonnablement accorder aux conditions environnementales ? Vaste question qui a trouvé une part de réponse via une étude française, publiée le 4 novembre 2008 dans le journal scientifique PNAS. Ce travail montre en substance que ces conditions environnementales jouent un rôle majeur dans le traitement de la dépendance à la cocaïne ainsi que dans la prévention des rechutes. Article paru dans le no 180 de la Revue médicale suisse. (11/2008)

Traitement de l'usage problématique de cocaïne: une revue de la littérature: L'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT) a publié un examen complet de la littérature consacrée au traitement de l'usage problématique de cocaïne. Cette publication (en anglais, pdf, 50 p.) est disponible en ligne. (05/2007)

Statistiques

Monitorage suisse des addictions
page consacrée à la cocaïne